Un pédophile récidiviste disant adorer Hitler comparaît devant le tribunal de Liège

Un pédophile récidiviste disant adorer Hitler comparaît devant le tribunal de Liège

Le prévenu avait déjà été condamné à deux reprises, pour un total de neuf années de réclusion, pour des faits de mœurs. Après sa sortie de prison, il avait récidivé et fait de nombreuses victimes parmi des adolescents et de très jeunes enfants. Huit victimes, issues de son quartier, ont dénoncé des faits de viols et d'attentats à la pudeur alors qu'il les recevait chez lui.

Lors de sa comparution, le prévenu a fait preuve d'un comportement désagréable envers le tribunal. Il a d'abord refusé de s'expliquer en détails sur les différentes scènes. «Je prends et j'encaisse», a-t-il répondu aux juges pour se justifier des faits qu'il reconnaît sur deux victimes. Pour les six autres victimes, il a nié les faits et a menacé de s'en prendre à elles à l'issue d'une éventuelle condamnation.

Le prévenu a aussi manifesté des attitudes menaçantes envers le substitut du procureur du Roi et des policiers qui l'encadraient à l'audience. Il a par ailleurs commis un outrage à magistrats lorsqu'il a indiqué aux juges qu'ils ne faisaient pas bien leur travail.

Un risque de récidive énorme

Selon un expert, l'individu présente un risque de récidive très élevé. Il dit adorer Hitler et affirme qu'il n'a pas de limites dans la pédophilie. Il reconnaît être un pédophile prédateur. «Je ne peux pas jeter la première pierre à Dutroux alors que j'ai un semi-remorque rempli de cailloux», a-t-il affirmé.

Ce prévenu encourt, en état de récidive, une très lourde peine de prison. Le réquisitoire et les plaidoiries auront lieu le 23 avril.