Un oiseau probablement responsable du crash mortel d'un avion canadien

Un oiseau probablement responsable du crash mortel d'un avion canadien

Dans un rapport préliminaire, l'autorité responsable de l'enquête au ministère de la Défense indique avoir obtenu une séquence vidéo révélant "la présence d'un oiseau tout près de l'entrée d'air du moteur droit pendant la phase cruciale après le décollage". L'avion de la patrouille des Snowbirds s'était écrasé le 17 mai peu après son décollage de l'aéroport de Kamloops, en Colombie-Britannique, en compagnie d'un autre appareil.

Sebastien St-Jean / AFP

Une capitaine décédée

Les deux occupants de l'avion avaient pu s'éjecter avant que l'avion ne s'écrase, mais l'un d'eux, la capitaine Jennifer Casey, 35 ans, a succombé à ses blessures. Le rapport indique que l'avion CT-114 a pris de l'altitude, puis a quitté la formation et amorcé un virage à gauche avant de faire une vrille en piqué. "L'enquête se concentre sur les facteurs environnementaux (impact aviaire) ainsi que sur la performance du système d'évacuation", indique le ministère dans un communiqué.

AFP PHOTO / Jason Kyle Arnold

"La partie la plus difficile de l'enquête commence lorsque nous creusons davantage pour comprendre comment et pourquoi c'est arrivé", a dit le colonel John Alexander, directeur de la sécurité des vols et de l'Autorité des enquêtes au ministère de la Défense. "Nous décortiquons l'information pour comprendre tout ce que nous pouvons à propos de l'accident, de manière à pouvoir recommander des mesures préventives efficaces", a-t-il ajouté.

https://twitter.com/RadioCanadaInfo/status/1262494168154361856

La patrouille des Snowbirds achevait en Colombie-Britannique une tournée d'est en ouest, destinée à remonter le moral des Canadiens pendant la pandémie. La flotte d'avions CT-114 Tutor a suspendu temporairement ses vols depuis l'accident.