Un Lillois met en vente un cercueil pas comme les autres

Un Lillois met en vente un cercueil pas comme les autres

L'objet, qui coûte 480 €, a été repéré par le journal La Voix du Nord. Le fabricant est en réalité un artiste lillois qui a créé ce cercueil dans un but particulier. Dans la description de l'annonce, on peut lire : "Sa particularité est d'avoir l'emplacement pour les jambes écartées". L'objet "ne rentre pas dans un four, ni dans un corbillard, ni dans un caveau traditionnel", prévient le vendeur, ajoutant que le futur propriétaire risque de rencontrer des "difficultés pour passer les portes".

Une réflexion sur l'erratum

"Je suis parti en Pologne en 2014, dans le cadre d'une résidence d'artiste. J'y ai mené une réflexion globale sur l'erratum. Le mot signifie qu'il y a eu une erreur. Mais dans un livre, l'erratum est une correction. Ce cercueil ajoute-t-il une erreur ou la corrige-t-il ?", questionne l'artiste. "Outre le pied de nez aux conventions funéraires, l'œuvre est une question ouverte quant aux libertés individuelles et à personnalisation de notre mort", ajoute-t-il.