Un hectare de forêt planté sur les façades de deux immeubles de Milan

Un hectare de forêt planté sur les façades de deux immeubles de Milan

Alors que l'on apprenait récemment que la déforestation de l'Amazonie avait augmenté de 500% en un an au Brésil, Milan a décidé d'inverser la tendance. La ville italienne vient en effet de voir deux de ses tours récompensées par le International Highrise Award 2014 comme "le plus beau et innovant gratte-ciel du monde". "Une idée radicale et audacieuse pour les villes de demain et qui représente sans aucun doute un modèle pour le développement des zones urbaines densément peuplées dans d'autres pays européens", comme l'explique  Christoph Ingenhoven, le président du jury.

Une forêt verticale

Hautes de 80 et 112 mètres, les deux tours milanaises brillent par leur originalité. Constituées de cent balcons, elles possèdent aujourd'hui l'équivalent d'un hectare de forêt sur leurs façades. 800 arbres, 20 000 arbustes ainsi que des petites plantes ont en effet été disposés sur 8900 mètres carrés. Inauguré le mois dernier, le projet de Stefano Boeri a demandé cinq ans de travail. Composé de chênes verts, de noisetiers de Turquie, de frênes, d'oliviers, d'hêtre ou encore d'arbres fruitiers comme des cerisiers, pommiers ou pruniers, il a fallu l'aide d'une grue pour installer le tout. Les arbres ont d'ailleurs été préparés pendant deux ans dans une pépinière afin de réaliser la Bosco Verticale (forêt verticale).

Un projet ingénieux

Les arbres présents sur la façade des deux immeubles n'ont pourtant pas été sélectionnés au hasard. Le choix s'est ainsi fait selon différents critères tels que l'absence d'allergènes, les épines, la résistance au vent, aux parasites, le pouvoir anti-polluant (grâce à la fixation des micro-poussières dans l'air) ou le maintien des formes des plantes comme l'explique Le Figaro. Pour que l'ensemble du projet fonctionne des tests en soufflerie ont été réalisés afin de vérifier la résistance des plantes au vent. Le système d'irrigation n'est pas en reste puisque celui a été centralisé et automatisé et conçu afin de puiser dans l'eau usagée du circuit de climatisation.

Malgré le nombre impressionnant d'arbres, les habitants des deux tours, dont l'appartement coûte entre un et dix millions d'euros selon Worldcrunch,  ne devront pas prendre du temps pour arroser. Des équipes d'aboriculteurs seront spécialement affectées par la co-propriété afin d'intervenir dix fois par an. Concernant les parasites, 1200 coccinelles ainsi que des papillons se chargeront du problème. Les matériaux d'isolation verts permettront de protéger contre la chaleur, le froid et la bruit tout en faisant des économies d'énergie.

Un projet vert à succès

Bosco verticale sera également équipé de panneaux solaires et utilisera l'énergie géothermique. Le lauréat du prix de l'International Highrise Award 2041 se verra d'ailleurs consacrer un documentaire par la BBC. La chaîne anglaise a en effet décidé de placer des caméras sur la tour UniCrédit, juste en face, pendant une durée de deux ans. Le projet, débuté en avril dernier, permettra d'observer, avec l'accord des habitants, cette construction verte.

Ph: Residenzeportanuova.com