Un cheval décède après avoir promené des touristes sous 36°C

Un cheval décède après avoir promené des touristes sous 36°C

Comme dans de nombreuses destinations touristiques, ils font presque partie du décor. Chaque jour, ces chevaux tirent des dizaines de touristes, confortablement installés dans leur calèche pour visiter le Palais royal de Caserte, près de Naples. Un « travail » déjà épuisant en temps normal qui devient insoutenable en pleine canicule.

Mercredi dernier, l'un de ces chevaux s'est littéralement effondré sous le coup de la chaleur et de la fatigue, rapporte le quotidien La Repubblica. Il promenait des touristes sous un soleil brûlant, alors que le mercure atteignait les 36°C.

« Honte nationale »

Le député écologiste Francesco Emilio Borrelli réclame de mettre fin à cette pratique en cas de chaleurs extrêmes. Il a par ailleurs annoncé que les Verts envisageaient de porter plainte contre le gérant du service de calèches pour avoir mis en danger la vie de ses animaux.

BORRELLI (EUROPA VERDE): ANDREMO AVANTI NELLE DENUNCE

Reggia Caserta: direzione sospende il servizio carrozze pic.twitter.com/ssTtO9SD2L

— Francesco Borrelli (@NotizieFrance) August 12, 2020

De son côté, la idrection du Palais a exprimé « son profond regret » et assure « procéder à toutes les vérifications que ce dossier nécessite ».

Depuis de nombreuses années, de multiples associations de défense des animaux luttent pour mettre fin à ce type de pratique « égoïstes et d'un autre temps ». « Combien de tragédies comme celle-ci faut-il encore avant que le gouvernement ne se décide enfin à interdire le transport par animaux ? », s'emporte Michela Vittoria Brambilla, présidente de la Ligue italienne pour la défense des animaux et de l'environnement.

La mort subite, sous les yeux des touristes et de nombreux enfants, d'un des chevaux contraints de tirer ces calèches chargées de touristes est « une honte nationale », déplore-t-elle.