Un chauffeur de taxi perd son permis après avoir refusé un chien d'aveugle dans son véhicule

Un chauffeur de taxi perd son permis après avoir refusé un chien d'aveugle dans son véhicule

Shamal Hussein Majid a déclaré qu'il n'emmènerait pas cette dame dans son taxi après son arrêt au stade Molineux, le 7 mars 2020. La cliente a contesté sa décision et le chauffeur lui a alors dit qu'il mettrait son chien-guide dans le coffre, et qu'il lui ferait payer un supplément de 10 £ pour le nettoyage du véhicule.

Lorsque la dame a protesté, Majid est parti. En vertu de la loi de 2010 sur l'égalité, le fait de refuser de transporter le chien d'une personne handicapée constitue une infraction pour un conducteur. C'est également une infraction s'il refuse de laisser le chien-guide rester avec cette personne ou de facturer des frais supplémentaires pour cela.

Allergique aux chiens

Majid - qui a affirmé qu'il était allergique aux chiens, bien qu'il ne détienne pas de preuve - s'est fait retirer son permis de conduire par le Wolverhampton Council. Il a fait appel de cette décision mais a été accusé cette semaine d'avoir «inventé son histoire au fur et à mesure» par le juge Wheeler, du district de Dudley.

Après avoir rejeté l'appel, le juge Wheeler a déclaré: "Je n'accepte pas du tout votre témoignage. Vous étiez en train de l'inventer lorsque vous avez assisté à l'audience de révision en avril de l'année dernière et vous l'inventez aujourd'hui au fur et à mesure. Je n'attache aucune crédibilité à votre témoignage. (...) La décision du conseil n'était pas erronée. Ils sont parvenus à une conclusion raisonnable et leur réponse était appropriée."

"Inexcusable"

Le chauffeur de taxi a été condamné à payer au conseil 300 £ pour les frais de justice. Le responsable de la réglementation commerciale du conseil, Chris Howell, a déclaré que les actions de Majid étaient «inexcusables».

Lire aussi : VIDEO. Un robot chien autonome capable d'aider les malvoyants