Un biscuit belge fait polémique : « ils coupaient des mains et maintenant ils en font des biscuits au chocolat »

Un biscuit belge fait polémique : « ils coupaient des mains et maintenant ils en font des biscuits au chocolat »

Dans un tweet devenu viral, le compte Africa Archives s'en est pris aux « Antwerpse Handjes »,les traditionnels biscuits anversois en forme de mains.« Les Belges avaient l'habitude de couper vos mains ou celles de vos enfants si vous n'aviez pas atteint vos quotas journaliers. Aujourd'hui, ils vendent des biscuits ‘mains en chocolat'. Si vous ne trouvez pas que c'est absolument diabolique, alors je ne sais plus quoi vous dire », peut-on lire dans ce tweet largement partagé et commenté.

D'après le propriétaire du compte, ces biscuits seraient une sombre référence aux mains coupées du Congo sous la tutelle du roi Léopold II.

Ces propos cinglants ont été contredits par plusieurs utilisateurs, qui ont rappelé l'origine de cette sucrerie anversoise, directement inspirée de l'histoire de la ville.  

Une légende, un symbole, un biscuit

La légende raconte qu'un cruel géant, Druoon Antigoon, semait la terreur dans la ville. Il exigeait un lourd tribut à chaque navire qui remontait l'Escaut. Si les marins refusaient de payer, Antigoon leur coupait les mains avant de les jeter dans le fleuve. Ces atrocités prirent fin lorsque le soldat Silvius Brabo refusa de payer et s'attaqua au géant. Il sortit victorieux de ce combat, tua Antigoon et jeta ses mains dans l'Escaut.

Anvers [Antwerpen] serait donc une contraction de « Handwerpen », que l'on peut traduire par « lancer la main ».

De cette légende, un symbole est resté : celui des mains, comme emblème de la ville. Les mains figurent d'ailleurs sur les armoiries de la ville depuis le 13e siècle.

Ce n'est que plusieurs siècles plus tard, en 1934, que ce symbole a inspiré Jos Hakker. Ce pâtissier met au point le désormais célèbre biscuit au beurre et aux amendes lors d'un concours de l'Association royale des maîtres confiseurs d'Anvers. Les « Antwerpse Handjes » sont alors devenues la spécialité culinaire de la ville portuaire.

La version chocolatée des mains d'Anvers naîtra quelques décennies plus tard, en 1971.  

Lire aussi : Polémique autour de « chaussures sataniques » créées avec du sang