Touristes scandinaves tuées au Maroc: la police enquête sur "le mobile terroriste"

Touristes scandinaves tuées au Maroc: la police enquête sur "le mobile terroriste"

Quatre suspects en tout ont été arrêtés en lien avec le décès des deux touristes scandinaves, dont trois interpellés aujourd'hui à Marrakech. Le premier suspect, arrêté quelques heures après la découverte des cadavres, appartient à «un groupe extrémiste». Depuis son arrestation, la police marocaine envisageait sérieusement la «piste terroriste».

«Ce que la plupart d'entre nous avaient craint, c'est-à-dire la piste terroriste du double crime de la région d'Imlil, a été confirmé. Choc, tristesse et révolte sont perceptibles au Maroc», écrit le site d'information Médias 24, un des principaux du pays. «Tourisme de montagne: le Toubkal mont de tous les dangers?» titre de son côté le quotidien «L'Economiste».

Les habitants d'Imlil, traumatisés par le drame et très inquiets pour l'avenir de leur région, ont déployé tous leurs efforts pour aider les enquêteurs à identifier les tueurs, selon une professionnelle du tourisme de montagne. Les trois hommes arrêtés jeudi sont originaires de Marrakech, selon l'avis de recherche et l'un d'eux a des antécédents judiciaires «liés à des actes terroristes».