Terrasses : date de réouverture, heure de fermeture, … Les avis des experts divergent

Terrasses : date de réouverture, heure de fermeture, … Les avis des experts divergent

Ce dimanche, le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (Vooruit) a rappelé que la réouverture de l'horeca, annoncée pour le 8 mai, n'aurait lieu que si la situation sanitaire le permet. Or, le bilan épidémiologique du jour laisse planer le doute. « La pause pascale «a eu un effet positif mais n'a clairement pas entraîné la diminution souhaitée» des indicateurs, a annoncé ce mardi matin le porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem. «Les contaminations comme les nouvelles hospitalisations diminuent légèrement mais le taux d'occupation des hôpitaux reste à un niveau extrêmement important, et spécialement aux soins intensifs», souligne l'infectiologue.

Des positions divergentes

Invité ce matin sur La Première, le virologue Emmanuel André a prévenu que la situation dans les soins intensifs n'aura pas fondamentalement changé d'ici vendredi. « On est dans un équilibre fragile. Il faut trouver la juste fenêtre entre les besoins sociétaux et la réalité de la pandémie toujours présente », a-t-il indiqué. Est-il trop tôt pour la réouverture des terrasses ? Le microbiologiste a refusé de se prononcer clairement. Néanmoins, il souligne qu'« aujourd'hui, nous sommes encore dans un pic. La descente ne s'est pas encore enclenchée et on ne sait pas si elle va arriver rapidement. » Prudence d'un côté donc.

Mais c'est un autre son de cloche chez Yves Coppieters. Pour l'épidémiologiste, « le plan plein air [dont la réouverture de l'horeca en extérieur, ndlr.] aurait déjà dû être activé depuis un certain temps. Il y a moyen d'avancer de façon raisonnable en ne prenant pas trop de risque », estime-t-il. « On devrait le promouvoir pour prévenir la détresse sociale des gens. Et ce serait prendre un risque modéré voire faible. Il est regrettable qu'on n'ait pas fait cela avant », déplore le médecin dans la Meuse.

Dans tous les cas, cette réouverture de l'horeca sera soumise à de nouveaux protocoles sanitaires, attendus pour fin avril.

Fermeture à 20h ou 23h30 ? Le débat est lancé

Ce lundi, des premières informations ont fuité dans la Dernière Heure, avançant que les établissements devraient fermer leurs portes à 20h. Une limitation aberrante aux yeux de l'horeca, qui fait tout pour repousser cette limite.

Cependant, ce mardi, de nouvelles précisions obtenues par le même quotidien laissent entendre que la piste envisagée serait plutôt celle d'une fermeture à 23h30. Une mesure évoquée dans une réunion du commissariat coronavirus, précise la DH. « Il a été question de fermer les terrasses 30 minutes avant le début de l'actuel couvre-feu donc à 23 h 30. L'objectif est de laisser aux clients le temps de rentrer chez eux avant minuit. » D'après le journal, si l'option est bien sur la table, elle ne fait pas encore consensus.

« Pas une bonne idée »

« Selon moi, à partir du moment où les restaurants peuvent ouvrir, et que la plupart ferment entre 21h 30 et 22 h 30, il n'y a pas de raisons de changer l'heure pour eux », précise Yves Van Laethem, dans les colonnes La Libre Belgique. « 20 h, c'est très tôt. Ce ne me paraîtrait pas aberrant que l'Horeca et les bars ferment à minuit. »

Finalement, « la seule chose qui compte, c'est peut-être ce que l'on fait en fin de repas », relativise pour sa part Frédérique Jacobs, cheffe du service des maladies infectieuses à l'hôpital Erasme, au micro de la RTBF. « Par rapport à cela, il me paraît essentiel de responsabiliser les gens. Si on ouvre les terrasses, ça ne signifie pas, faites la fête avec tout le monde. Par contre, si on ferme à 20 heures, vous limitez fortement la possibilité pour les restaurateurs d'avoir des clients. Cette option ne semble pas une bonne idée », renchérit-elle.

L'heure de fermeture des terrasses devrait être abordée lors du comité de concertation de ce vendredi. Un point qui risque d'être une énorme pierre d'achoppement à la table des négociations.

Lire aussi : Que risquent les clients s'ils se rendent en terrasse le 1er mai?