Switch, la nouvelle console hybride de Nintendo

Switch, la nouvelle console hybride de Nintendo

Présentée via une vidéo mise en ligne, cette console, jusqu'ici connue sous le nom de code NX, succèdera à la Nintendo WiiU, qui n'a jamais réussi à trouver son public et est largement distancée par la Playstation 4 de Sony en termes de ventes. Outre des manettes détachables, la Nintendo Switch se compose aussi d'un écran amovible qui permet de l'utiliser en déplacement, la console ressemblant alors fortement à la tablette de la WiiU.

La présentation diffusée sur internet a permis d'apercevoir quelques jeux issus de séries célèbres du groupe japonais: "The Legend of Zelda: Breath of Fire", qui avait déjà été annoncé, ainsi que des images tirées de productions comme "Super Mario", "Mario Kart" et "Splatoon". Une première liste de partenaires de Nintendo a aussi été dévoilée. Y figurent des éditeurs majeurs du secteur du jeu vidéo, à l'instar des américains Activision et Electronic Arts ou encore des japonais Capcom, Konami, Sega et Square Enix, ainsi que le français Ubisoft.

Nintendo s'assure ainsi le soutien d'importants développeurs de jeux, dont l'absence avait littéralement plombé les ventes de la WiiU. Cette nouvelle machine, qui utilise des cartouches et abandonne donc les disques, doit donner un nouveau souffle au géant du Japon, qui cherche à retrouver la martingale qui lui avait permis de connaître le succès grâce à sa console Wii équipée de manettes à détection de mouvements.

Le prix de commercialisation, ainsi que les spécificités techniques de la Switch n'ont pas été dévoilés.