Submergée par le chagrin et la solitude, cette jeune femme de 23 ans met fin à ses jours

Submergée par le chagrin et la solitude, cette jeune femme de 23 ans met fin à ses jours

L'impact du coronavirus sur la santé mentale de la population n'est plus à prouver. Les personnes les plus fragiles se retrouvent sans doute d'autant plus exposées à leurs vieux démons, lorsqu'ils sont isolés des autres. C'est probablement ce qu'il s'est passé dans le cadre du suicide de Ruby Leaity, une jeune femme de 23 ans seulement.

Celle-ci devait partir en vacances pour un break bien mérité le temps d'un week-end avec ses parents. "Le plan initial était que Ruby vienne avec nous, mais elle a décidé à la dernière minute qu'elle ne voulait pas. Elle est devenue plus anxieuse lorsque nous sommes partis. J'étais vraiment inquiète, je me souviens avoir pensé qu'elle était adulte et que nous ne pouvions pas rester avec elle pour toujours", explique sa maman.

Une avalanche de mauvaises nouvelles

Les semaines précédents le week-end en question, les mauvaises nouvelles s'étaient accumulées pour Ruby. Son chien était mort, elle avait perdu son boulot, le confinement la pèse et, pour couronner le tout, la femme qu'elle avait rencontré la rejette. " Je pense qu'elle voulait rencontrer cette personne pendant notre absence. La femme semblait ne pas vouloir parler à Ruby et nous pensons qu'elle a été submergée par la tristesse et le chagrin", précise-t-elle.

Ruby devait faire face à une solide dépression et à de l'anxiété depuis 10 ans, elle avait d'ailleurs déjà tenté de mettre fin à ses jours. Elle s'est finalement ôté la vie, en laissant une lettre d'adieu à ses parents qui l'ont trouvée à leur retour de week-end. Ses proches ont récolté plus de 12.000 € pour l'association "Mind" en son honneur.

Un merveilleux hommage

Ils lui ont rendu un hommage poignant: "Ruby était l'être humain le plus gentil, le plus attentionné et le plus beau qui ait marché sur cette terre. Elle faisait passer les sentiments des autres avant les siens et, pour cette raison, elle était aimée par beaucoup. Elle ne pouvait plus faire face aux démons de la vie. Elle s'est battue si fort pendant si longtemps pour aller mieux et elle allait si bien. Malgré tout le soutien dont elle bénéficiait, Ruby a malheureusement perdu la vie."

Besoin d'aide ? Envie de parler ? Appelez gratuitement la ligne du Centre de Prévention du Suicide au 0800/32 123. Quelqu'un vous écoute, 24h/24, dans l'anonymat.

Lire aussi: Le suicide d'Alysson provoque une mobilisation