Sorties BD : La soucoupe et le prisonnier, Stuck Rubber Baby et l'intégrale de Rose

Sorties BD : La soucoupe et le prisonnier, Stuck Rubber Baby et l'intégrale de Rose

« La soucoupe et le prisonnier »

« La soucoupe et le perroquet » fait partie des épisodes cultes de l'émission Strip-Tease. Bientôt 30 ans après sa première diffusion en 1993, il continue de cartonner sur YouTube où il cumule plus de 2 millions de vues. Mais derrière l'histoire a priori « marrante » de Jean-Claude, un quadragénaire qui construit des soucoupes (flottantes puis volantes) dans son jardin, se cache un récit bien plus troublant. Il y a quelques années, le journaliste Jean-Charles Chapuzet a mené l'enquête. Il a retrouvé Jean-Claude Ladrat et lui a demandé de raconter son histoire, jusqu'à son arrestation et son emprisonnement pour des faits de mœurs en 2008. De ce livre, « Mauvais plan sur la comète », Chapuzet en a fait une BD de 90 pages dessinée par Boris Golzio. Pourquoi a-t-il commencé à construire des soucoupes ? Pourquoi sa mère conservait un perroquet séché dans une boîte ? Qui est vraiment Jean-Claude et comment a-t-il vécu après la diffusion de cet épisode de Strip-Tease ? « La soucoupe et le prisonnier » livre un regard étonnant, tantôt éclairant, tantôt touchant, sur cette histoire de fou !

« La soucoupe et le prisonnier », de Chapuzet et Golzio, éditions Glénat, 96 pages, 19,5 €

La Soucoupe et le Prisonnier

« Stuck Rubber Baby »

En 1995, l'Américain Howard Cruse sortait « Stuck Rubber Baby », un long roman graphique de 200 pages mêlant autobiographie et fiction. Dans les années 1960, dans une ville fictive du Sud des Etats-Unis, on suit la vie et les interrogations de Toland Polk. Alors qu'il entre dans la vie adulte, le jeune homme se pose de nombreuses questions sur sa sexualité, mais aussi sur le racisme dans la société dans laquelle il vit. À travers l'histoire de Toland, Howard Cruse plonge les lecteurs au cœur de la société américaine de l'époque où l'homosexualité est encore considérée par beaucoup comme un crime et où le racisme envers les Afro-Américains est omniprésent. Ce volumineux roman graphique, tout en noir et blanc, d'un peu plus de 200 pages a remporté de nombreuses récompenses dont le prix Eisner du meilleur album en 1996, ainsi que le prix de l'Association des critiques de bande dessinée au festival d'Angoulême en 2002.  Près de 30 ans après sa publication, « Stuck Rubber Baby » n'a rien perdu de sa force et de son charme. Il reste même terriblement d'actualité. Howard Cruse est décédé en novembre 2019. Cette nouvelle édition lui rend un bel hommage. À la fin de l'album, on retrouve notamment une postface écrite quelques mois avant sa mort, ainsi making of indispensable et instructif.  

« Stuck Rubber Baby », de Howard Cruse, éditions Casterman, 248 pages, 22 €

« Rose »

Rose n'est pas une jeune femme comme les autres. Depuis son plus jeune âge, elle est capable de se dédoubler. Concrètement, elle a la faculté de quitter son corps et d'évoluer dans une dimension parallèle. Bref, Rose est une sorte de « fantôme vivante » capable de voir et de discuter avec des fantômes de personnes décédées. Jusqu'à présent, elle n'avait pas vraiment trouvé d'utilité à ce « don ». Mais après le décès brutal et mystérieux de son père, elle va utiliser cette faculté pour mener l'enquête et comprendre ce qu'il s'est passé. Peu à peu, la jeune femme, orpheline et fille unique de sa mère décédée à la naissance, va en apprendre beaucoup sur elle et sur son passé. Cette enquête policière et paranormale, dessinée par Valérie Vernay et scénarisée par Emilie Alibert et Denis Lapière, était initialement découpée en trois tomes, publiés entre 2017 et 2019. Cet intégrale qui vient de sortir aux éditions Dupuis les rassemble tous, avec un bonus un dossier graphique d'une dizaine de pages.

« Rose », de Vernay, Alibert et Lapière, éditions Dupuis, 160 pages, 22 €

Lire aussi