"Si j'étais un homme, je demanderais pardon" : Camélia Jordana accusée de sexisme

"Si j'étais un homme, je demanderais pardon" : Camélia Jordana accusée de sexisme

Ce double album ("Facile" et "Fragile") a pour thème principal la place de l'homme dans notre société. Un des titres s'intitule "Si j'étais un homme". Camélia Jordana raconte au magazine l'expérience qui est à l'origine de cette chanson. La chanteuse se rendait à son studio en trottinette électrique quand un taxi l'a percutée en forçant le passage dans les embouteillages. "Je l'ai regardé, interloquée, et il s'est permis de me gueuler dessus. J'étais furieuse en arrivant au studio et en me demandant: si j'avais été un mec haut de 2 mètres est-ce que cet homme se serait permis de rouler sur une trottinette et de hurler ? J'ai écrit cette phrase: ‘Si j'étais un homme', et le reste de la chanson est sorti en 10 minutes."

"Les hommes blancs"

Camélia Jordana mentionne ensuite son titre "Les garçons", qui se veut quant à lui être une “déclaration d'amour” aux hommes. Mais la chanteuse féministe, qui avait déjà été épinglée pour avoir utilisé l'expression "les vieux blancs riches" en 2018, pousse sa réflexion plus loin. "L'ensemble de ces chansons disent que si j'étais un homme, je demanderais pardon, je questionnerais les peurs, et je prendrais le temps de m'interroger (...) Car les hommes blancs sont, dans l'inconscient collectif, responsables de tous les maux de la terre."

Déclaration inconsciente

Cette interview a suscité de vives réactions et a choqué de nombreux internautes. Même la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) a réagi qualifiant les propos de la chanteuse d'inconscients.

?Lisez Le Droit de Vivre, la revue universaliste ?, antiraciste ? et antisexiste? qui préfère la conscience aux inconscients >>> https://t.co/VmbsCHDQ6P pic.twitter.com/Zt7majSLX1

— Le DDV - Revue universaliste (@Le_DDV) January 14, 2021