Se ronger les ongles peut provoquer de sérieux problèmes à long terme

Se ronger les ongles peut provoquer de sérieux problèmes à long terme

Cette mauvaise habitude qui apparaît pendant l'enfance et perdure à l'âge adulte n'a pas pour seule conséquence d'exposer le bout des doigts, selon les membres de l'Académie américaine de dermatologie, qui offrent des conseils pour les laisser pousser.

Attention aux bactéries

"Se ronger les ongles de façon chronique peut créer de sérieux problèmes", explique la dermatologue certifiée Margaret E. Parsons, médecin et membre de l'Académie américaine de dermatologie, université de Californie, Davis. "En plus d'exposer la peau située autour de l'ongle et de la rendre douloureuse, se mordre les ongles peut endommager les tissus permettant aux ongles de repousser. Leur aspect devient donc étrange à la repousse. Le sujet devient par ailleurs vulnérable aux infections, notamment en raison du transfert des bactéries et des virus de la bouche à la main".

Comment arrêter de ronger ?

Cela peut sembler ironique, mais pour se laisser pousser les ongles, il faut commencer par les couper très court afin de réduire la tentation de les ronger, comme l'affirme le Dr Parsons. Pourtant, la majeure partie de ceux qui souffrent de cette habitude n'a pas besoin que l'ongle soit très long pour se livrer à leur vilaine manie. Il est donc important d'appliquer un vernis au goût amer. Le Dr Parsons recommande aussi les manucures fréquentes afin d'afficher des ongles trop beaux pour être rongés. Ceux qui ne sont pas adeptes des manucures peuvent recourir à des gants ou à de l'adhésif. L'utilisation d'une balle anti-stress dans les moments où l'envie devient trop forte peut également servir de défouloir.

Il faut par ailleurs réfléchir sur ce qui provoque cette envie. Pour certains, c'est la vision d'ongles cassés ou de cuticules, pour d'autres, simplement l'ennui, le stress ou l'anxiété. "Chez certaines personnes, se ronger les ongles peut être le signe d'un problème psychologique ou émotionnel plus profond", explique-t-elle. "Si vous avez longtemps essayé d'arrêter et que le problème persiste, il faut consulter un médecin. Si vous développez une infection de la peau ou de l'ongle, consultez un dermatologue". Si vous progressez lentement, cela n'est pas grave selon le Dr Parsons, qui recommande d'agir par étapes. Commencez par les pouces, puis ajoutez progressivement les autres doigts jusqu'à ce que l'habitude disparaisse complètement.