Rétrospective : Qu'est-ce qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux en 2020 ?

Rétrospective : Qu'est-ce qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux en 2020 ?

Un parfum de liberté et la vidéo de l'année sur TikTok

Le 25 septembre dernier, Nathan Apodaca, alias DoggFace, s'est filmé sur un skateboard, en train de boire du jus de canneberge en fredonnant le morceau « Dreams » de Fleetwood Mac. Il a ensuite publié cette séquence anodine de quelques dizaines de secondes sur TikTok. En seulement quelques heures, la vidéo a été vue plusieurs millions de fois.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @Doggface208 (@doggface208)

La vie de Nathan a changé puisque ce père de famille de 37 ans s'est vu recevoir une nouvelle voiture de la part d'Ocean Spray et des dizaines de milliers de dollars de la part de marques et même d'internautes. Cette séquence a également donné une nouvelle vie au morceau « Dreams » sorti en 1977 puisqu'il a été écouté des dizaines de millions de fois sur les plateformes de streaming. Sur TikTok, des centaines d'utilisateurs ont ensuite rejoué à leur manière le trajet en skate de Nathan Apodaca.

https://www.youtube.com/watch?v=qGUoapp_CMY

Le confinement a donné des idées aux internautes

L'année 2020 aura également été marquée par les confinements et cela a donné des idées à de nombreux internautes enfermés chez eux. L'année a ainsi connu son lot de challenges sur les réseaux sociaux. Souvenez-vous du #PQchallenge qui consistait à jongler le plus longtemps possible avec un rouleau de papier toilette. Les animaux de compagnie ont aussi été mis à contribution notamment avec le #CatChallenge qui consistait à demander à votre chat de traverser un mur de rouleaux de papier WC.

D'autres personnes ont fait preuve de créativité en se déguisant de multiple manière pour sortir les poubelles et en publiant la photo avec le hashtag #binisolationouting.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Erica (@summer_vale_cottage)

"Salut à toi jeune entrepreneur !"

Sept ans après le célèbre « Allô ! Non, mais allô quoi !… » de Nabilla, le Suisse Jean-Pierre Fanguin a fait le buzz sur les réseaux sociaux avec une simple phrase devenue virale. Dans une série de vidéos, JP interpellait les internautes en lançant "Salut à toi jeune entrepreneur !". Il les invitait ensuite à suivre son exemple en devenant rapidement très riche. Son accroche "Moi, je pense que la question elle est vite répondue" a été repris un nombre incalculable de fois et ses vidéos ont été vues des millions de fois. Quelques mois plus tard, plus personne, ou presque, ne parle de Jean-Pierre Fanguin. Et heureusement, car il était en réalité recruteur pour une entreprise basée sur le « marketing relationnel » et sur des mécanismes de commercialisation pyramidale.

https://twitter.com/jpzer5/status/1270127432306212864

Des milliers de perles d'eau dans sa baignoire

2020 n'a pas été épargnée par la bêtise. La preuve avec un autre drôle de loustic, Cyril Schreiner. Ce jeune vidéaste français a tenu en haleine pendant plusieurs jours les internautes du monde entier en racontant une expérience qui aurait mal tourné. Dans une première vidéo, il avait rempli une baignoire avec des milliers de perles d'eau, des petites billes qui, au contact de l'eau, voient leur volume augmenter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyril Schreiner (@cyrilschr)

Il affirme ainsi avoir « réussi » à boucher les canalisations de sa ville. En quelques jours, ces vidéos ont été vues plus de 10 millions de fois. Au final, son histoire s'est rapidement dégonflée. La lettre du maire que l'influenceur avait montrée à ses abonnés était en réalité un faux, tout comme sans doute beaucoup d'autres éléments de son histoire. La preuve qu'un buzz peut aussi très rapidement se transformer en bad buzz.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyril Schreiner (@cyrilschr)

Ces bébés qui ont fait le tour du monde

En 2020, des nouveau-nés ont été, bien malgré eux, des stars sur les réseaux sociaux. Le 11 février dernier, un bébé brésilien semblait avoir compris avant tout le monde que 2020 ne serait pas l'année espérée. Le cliché du regard assassin que cette petite fille lance au docteur à peine sortie du ventre de sa maman a fait le tour du monde.

À la rentrée, un autre nouveau-né, originaire du Vietnam cette fois, a fait le tour du monde. Et pour cause : il est né en tenant le dispositif intra-utérin (DIU) de sa maman dans la main.

Ph. Facebook