René Magritte s'installe à l'Atomium

René Magritte s'installe à l'Atomium

Les organisateurs souhaitent présenter l'œuvre de manière plus ludique et pédagogique que dans les différents musées abritant des toiles de l'artiste.

L'exposition occupe une des neuf sphères et s'étend sur deux niveaux, pour 400 m² au total. Dans une scénographie théâtrale qui tient compte de l'architecture de l'Atomium, 10 œuvres de l'artiste sont passées au crible.

"Nous voulions aller au-delà de l'œuvre, proposer un côté ludique dans un lieu grand public qui est fréquenté par des familles, des enfants", a expliqué le directeur de l'Atomium, Henri Simons.

Pas d'originaux

Aucune œuvre originale n'est exposée. "Les conditions hygrométriques et de conservation ne s'y prêtent pas du tout et nous souhaitions faire quelque chose de différent et de complémentaire au Musée Magritte par exemple", a ajouté M. Simons.

Outre une analyse détaillée des œuvres, l'expo reprend quelques citations marquantes de René Magritte sur son art et sur le surréalisme, et "un éventail de projections de peintures, qui illustrent d'autres éléments de l'univers de Magritte".

"Magritte, Atomium meets Surrealism", qui succède à l'Atomium à "Sabena, Voyager glamour", s'inscrit dans toute une série d'événements consacrés au peintre dans le cadre de l'année Magritte.

L'exposition fermera ses portes le 10 septembre 2018 et participera donc aux festivités entourant le 60e anniversaire du monument emblématique de la capitale.