Rassemblements de jeunes fêtards : un bourgmestre veut poursuivre les parents pour négligence

Rassemblements de jeunes fêtards : un bourgmestre veut poursuivre les parents pour négligence

Pendant les vacances de printemps (Pâques), la zone de police de Damme/Knokke-Heist a enregistré 264 violations des mesures corona, pour la plupart liées à des rassemblements de jeunes et au non-respect du couvre-feu.

"Comateux à 14-15 ans"

Les jeunes concernés sont en grande majorité des enfants de résidents secondaires, qui séjournent avec leurs amis dans les biens possédés par leurs parents.

Le bourgmestre impute également la responsabilité des faits survenus aux parents des jeunes. «Des dizaines de jeunes étaient presque comateux alors qu'ils n'ont que 14-15 ans. Lorsqu'un jeune devait aller à l'hôpital, les parents ne voulaient même pas s'en retourner. Certains parents ont simplement admis avoir envoyé leurs enfants à la mer pour s'amuser.»

Selon Piet De Groote, une amende de 250 € pour les personnes concernées n'est pas une sanction appropriée. Il se renseigne donc pour savoir si les parents des jeunes peuvent être poursuivis pour négligence. «Tous ceux dont je possède l'adresse recevront également une lettre de ma part en tant que bourgmestre, indiquant clairement que ceux qui ne respectent pas les règles de Knokke-Heist ne sont plus les bienvenus ici», souligne l'élu.

Enquête en cours

Ce dernier blâme également les parents pour les dommages causés par les jeunes fêtards à l'image de la commune.

Une enquête judiciaire est toujours en cours. Pour le reste, les vacances se sont bien déroulées, a tenu à préciser le bourgmestre.

Lire aussi : Débordé après avoir organisé une fête clandestine, il appelle la police en renfort