Quelques expos pour changer d'air

Quelques expos pour changer d'air

La vie de Giacometti

© Succession Alberto Giacometti – Sabam2020

L'exposition « Alberto Giacometti - L'Humanité absolue » retrace 30 ans de carrière de l'artiste, jusqu'au 17 janvier 2021, à la Cité Miroir à Liège. Elle est présentée comme l'une des premières expositions monographiques d'ampleur consacrées à ce sculpteur et peintre suisse en Belgique.

Cette exposition a été aménagée autour de 35 chefs-d'oeuvre en bronze de la collection de la Fondation Giacometti et de lithographies issues de l'ouvrage mythique de Giacometti: "Paris sans fin". Publié à 200 exemplaires trois ans après sa mort, en 1969, cet ouvrage est souvent présenté comme le testament de Giacometti car le texte rédigé par l'artiste qui accompagne ses 150 dessins est volontairement resté inachevé. Cinquante-deux de ces lithographies, présentées à la Cité Miroir, "soulignent la liberté et la spontanéité de l'artiste".

"La sélection d'œuvres, qui s'étend sur une trentaine d'années, propose une lecture du travail d'après-guerre de l'artiste le replaçant dans un contexte historique marqué par la philosophie existentialiste de Jean-Paul Sartre", précise Emilie Bouvard, directrice scientifique et des collections à la Fondation Giacometti.

L'exposition montre que Giacometti place l'homme au centre de son travail, particulièrement les motifs de la figure humaine, de la tête et du buste. "D'une exigence sans concession, il ne cesse de reprendre et de retravailler avec obsession ces thèmes, le plus souvent avec les mêmes modèles, principalement son épouse Annette et son frère Diego".

Vert, couleur du désir

Photo TreM.a

"Vert Désir" est le thème d'une exposition inédite qui se tient jusqu'au 31 janvier au ‘TreM.a', le Musée provincial des Arts anciens du Namurois-Trésor d'Oignies, qui évoque l'univers des pierres de couleur verte, comme l'émeraude, la malachite ou encore le jaspe, mais aussi leur usage depuis la Préhistoire jusqu'à nos jours.

Le parcours de l'exposition est sillonné de pièces remarquables qui ont été réalisées au sein de diverses civilisations. Si le vert a conquis aujourd'hui l'espace public, son approche a cependant bien varié selon les périodes et les cultures et la place tenue par les pierres vertes au sein des communautés n'est évidemment pas linéaire.

En effet, tantôt symboles de pouvoir et intermédiaires dans le dialogue avec les dieux, ils seront appelés aussi à mettre le Beau et la Beauté en valeur. La comparaison avec les minéraux bruts permet, par ailleurs, de mesurer à sa juste valeur la préciosité de ces pierres ainsi que le savoir-faire que ceux qui ont conçu ces véritables oeuvres d'Art.

Choco train

Belga / Benoît Doppagne

Le musée du train à Schaerbeek a sollicité deux artistes spécialisés dans la sculpture en chocolat pour enrichir ses allées d'une vingtaine de maquettes chocolatées. L'exposition temporaire « Choco Loco » se tient jusqu'au 21 février à Train World, le musée de la SNCB.

Le chocolat et le train ont donné à la Belgique un rayonnement international dès le 19e siècle, a indiqué Pieter Jonckers, directeur de Train World. Après Tintin, Lego et Paul Delvaux, l'institution accueille ainsi sa quatrième exposition temporaire majeure depuis son ouverture en 2015. La scénographie de Train World a été confiée à l'auteur François Schuiten et c'est également lui qui a dessiné les projets de maquettes en chocolat.

Les ‘sculpteurs' Peter Teerlinck et Bart Steegmans se sont chargés de la réalisation. Plus d'une tonne de chocolat a été nécessaire à la conception de 23 statues. Parmi celles-ci figurent la gare du Midi, le buste d'un machiniste, la locomotive Type 12, un Thalys stylisé...

Selon les œuvres, "les maîtres chocolatiers ont fait fondre le chocolat brut et l'ont malaxé pour lui donner la forme souhaitée, ou ils se sont attaqués directement au bloc de chocolat brut, à la manière d'un sculpteur", expliquent les organisateurs.

A long terme, le directeur de Train World espère bien conserver au musée l'une ou l'autre pièce. Ami de François Schuiten, le chocolatier Pierre Marcolini a été désigné ambassadeur de "Choco Loco", aux côtés de son collègue Dominique Persoone.