Quand un ex-tueur de Pablo Escobar fait la promotion d'un village espagnol

Quand un ex-tueur de Pablo Escobar fait la promotion d'un village espagnol

https://youtu.be/IwWaOQ6DBPk

Jhon Jairo Velàsquez, alias Popeye, a travaillé et tué pour le compte du baron de la drogue colombien, Pablo Escobar, pendant des années. Il a passé 23 ans en prison, avant d'être libéré en 2014. Un parcours étonnant pour quelqu'un choisi par un édile local pour faire la promotion touristique du village espagnol de Carboneras. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, réalisée à la demande d'un conseiller municipal, Popeye vante les mérites du village. La commune serait, selon ses dires, "un village de fête, un village de plages magnifiques et un village d'exquise gastronomie".

Entre 250 et 300 meurtres

Si l'homme a été choisi par cet élu, c'est probablement en raison de son influence sur les réseaux sociaux. Celui qui a publiquement déclaré avoir tué de ses mains entre 250 personnes et 300 personnes est suivi par quelques 668 000 internautes sur Youtube. Il faut tout de même noter que depuis sa sortie de prison, Popeye affirme s'être repenti, et prône la non-violence sur sa chaîne Youtube.

Une image négative de la ville 

Si cela a permis au village de faire parler de lui, ses habitants s'inquiètent des probables répercutions cette promotion peu commune. Certains craignent notamment qu'il en ressorte une image négative de leur ville. Les élus socialistes de Carboneras ont même demandé la démission du conseiller en question, membre du Parti Populaire, le parti politique espagnol conservateur, auquel appartient également le chef du gouvernement, Mariano Rajoy.

Après cette polémique, la vidéo a finalement été supprimée de Facebook, et le conseiller s'est excusé publiquement des « répercussions » possibles de cette publicité.