#ProudBoys : Quand la communauté gay trolle l'extrême droite en détournant leur hashtag

#ProudBoys : Quand la communauté gay trolle l'extrême droite en détournant leur hashtag

L'actuel président américain avait suscité nombre de critiques en refusant de condamner les suprémacistes blancs lors du débat qui l'opposait à son rival Joe Biden. Au contraire, il semblait plutôt les encourager : « Proud Boys, reculez et tenez-vous prêts», avait lancé Donald Trump.

Indignée, la communauté LGBTQI+ a réagi de la plus belle des façons. En reprenant à leur compte le hashtag #ProudBoys (‘garçons fiers') qui rassemblait jusque-là des messages fascistes, ils en ont fait un étendard de l'amour et de la fierté gay.

Troll viral

L'acteur de Star Trek, George Takei, est l'un des investigateurs de ce mouvement. L'idée ? Contrer la haine en affichant de l'amour.

I wonder if the BTS and TikTok kids can help LGBTs with this. What if gay guys took pictures of themselves making out with each other or doing very gay things, then tagged themselves with #ProudBoys. I bet it would mess them up real bad. #ReclaimingMyShine

— George Takei (@GeorgeTakei) October 1, 2020

George Takei a encouragé sa communauté à partager, sous le hashtag #ProudBoys, des photos de couples gays qui s'embrassent « ou qui font d'autres choses très gayes ». Entendez : se tenir la main, se marier, se tenir dans les bras l'un de l'autre… Et cet ingénieux troll a rapidement pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux !

L'une des photos les plus remarquées est celle publiée par les forces armées canadiennes, montrant un militaire embrassant son conjoint au retour d'une mission.

If you wear our uniform, know what it means.

If you're thinking about wearing our uniform, know what it means.

Love is love.

Know what we mean? ??????

— Canadian Forces in ?? (@CAFinUS) October 4, 2020

Boys showing pride. #ProudBoys ???? pic.twitter.com/2bv25szEQV

— Andrés Camilo (@andres___camilo) October 4, 2020

Brad and I are #ProudBoys, legally married for 12 years now. And we're proud of all of the gay folks who have stepped up to reclaim our pride in this campaign. Our community and allies answered hate with love, and what could be better than that. pic.twitter.com/GRtSH1ijQ8

— George Takei (@GeorgeTakei) October 4, 2020

Look at these cute lil #ProudBoys (#retweet and make this hashtag about love, not hate) pic.twitter.com/AddflCUMpi

— Bobby Berk (@bobbyberk) October 4, 2020

Qui sont les Proud Boys ?

Considéré comme « haineux » par les renseignements, le groupe d'extrême-droite Proud Boys, fondé en 2016, est lié à plusieurs épisodes de violences contre des manifestants antiracistes. Suprémacistes blancs, ils font partie des supporters extrêmes et violents de Donald Trump.

Selon le groupe, celui-ci veut rassembler les « chauvinistes occidentaux qui refusent de s'excuser d'avoir créé un monde moderne ». Seuls les hommes sont admis dans ce groupuscule néo-fasciste qui « vénère la femme au foyer ». Nationalistes, ils luttent notamment contre la gauche et les antifa.