Poutine interdit les gros mots en Russie

Poutine interdit les gros mots en Russie

Il faudra désormais peser ses mots en Russie. Vladimir Poutine vient en effet de signer, ce lundi 5 mai, une loi interdisant les gros mots dans les médias, comme le rapporte la BBC. Et pour ceux qui ne tourneraient pas sept fois la langue dans leur bouche avant de parler la sanction pourrait être lourde de conséquences puisqu'ils encourent une amende de 1000 euros ou plus. Le citoyen lambda devra s'acquitter de la somme de 50 euros et ce à partir du 1er juillet.

Selon The Moscow Times, "La loi a été accueillie avec un mélange de critique et de choc car les jurons sont une composante vitale de l'art russe, et certains des meilleurs poètes et dramaturges utilisent de nombreux gros mots". Mais selon le ministère de la culture, cité dans le même média, la loi ne concernerait pas l'art mais seulement la culture de masse. Pour la BBC, "La loi rappelle le conservatisme de la période soviétique, quand le Parti Communiste demandait aux artistes et aux écrivains d'éviter les modes décadentes de l'occident et de s'en tenir aux valeurs traditionnelles."