Par inadvertance, des policiers diffusent une conversation très osée à la population depuis leur hélico

Par inadvertance, des policiers diffusent une conversation très osée à la population depuis leur hélico

Une discussion entre trois policiers au sujet de pratiques sexuelles a été bien involontairement diffusée depuis leur hélicoptère par le système de sonorisation public de l'appareil, a reconnu mardi, un peu penaude, la police de Winnipeg (centre). Lors d'une patrouille de routine au-dessus de la ville lundi en début de soirée, un des membres de l'équipage "a actionné par inadvertance le système de sonorisation" externe, a indiqué l'officier de police Jason Michalyshen.

En conséquence, "la conversation de l'équipage a été diffusée" et audible à l'extérieur, a-t-il ajouté. "Des bribes de la conversation étaient déplacées", mais les policiers n'avaient pas conscience que leurs propos étaient entendus par les personnes pouvant être dans la rue ou leur jardin alors que l'hélicoptère survolait leur quartier. Très rapidement quelques habitants de Winnipeg ont réagi sur les réseaux sociaux. "Est-ce que l'hélicoptère de Winnipeg réalise que tout le quartier West End peut entendre en ce moment la conversation sur la fellation", s'est amusée une internaute sur Twitter.

D'autres ont noté que le bruit des rotors couvrait le plus souvent les échanges entre les trois policiers. Dès qu'"ils se sont aperçus que leur conversation était diffusée ils ont immédiatement mis le système hors tension", a souligné le porte-parole de la police de Winnipeg. Jason Michalyshen a présenté les excuses du corps policier aux habitants de Winnipeg tout en mentionnant qu'une enquête interne était en cours.