Nuits Bota, Kanal, parcours d'artistes... L'heure est aux découvertes

Nuits Bota, Kanal, parcours d'artistes... L'heure est aux découvertes

De petites Nuits Bota

Glauque

Les Nuits Botanique 2020 sont de retour dans une formule réduite jusqu'au 17 octobre. Cette 27e édition était initialement prévue du 29 avril au 10 mai. Elle devait rassembler quelque 140 groupes musicaux. Une vingtaine de concerts et une quarantaine d'artistes sont finalement programmés en salles et dans le parc du Botanique. Des règles sanitaires seront d'application.

Le Botanique fait, à son habitude, figurer de jeunes artistes nationaux à côté de grands noms, afin de soutenir l'émergence de nouveaux talents. La chanteuse à voix Yael Naim a ouvert le festival hier à l'église Notre-Dame de Laeken. Ce soir, l'église accueillera une soirée plus expérimentale avec le compositeur viennois de musique électronique Christian Fennesz, ainsi que le jeune artiste anversois Adriaan de Roover.

Le samedi 3 octobre, le groupe hip-hop Peet du 77 aura carte blanche. Les Nuits Botanique proposeront des rythmes créoles avec Mayra Andrade, de la chanson pop avec Nicolas Michaux et Suzane, du rock avec The K. et River into Lake, ou encore de l'électro avec Glauque et même de la musique aux influences tunisiennes avec Jawhar. Il y aura encore le groupe bruxellois Robbing Millions, Hervé, Haring, Flying Horseman, Badi et Laryssa Kim, le groupe Sages comme des sauvages et Manu Delago.Le festival se refermera sur de la musique classique avec Stéphane Ginsburgh et Bernard Lemmen.

Une «quarantaine du rire»

Alex Vizorek

Le Festival international du rire de Rochefort (FIRR) n'aura pas lieu en 2020 à cause de la crise sanitaire du Covid-19. L'organisation a néanmoins mis sur pied une "quarantaine du rire", qui se tiendra du 1er au 4 octobre 2020 à Rochefort.

Différents artistes se succéderont, du jeudi 1er au samedi 3 octobre, pour 3 séries de 40 minutes de spectacle. Les différents spectacles auront lieu à quatre endroits différents et accueilleront au maximum 100 personnes lors des différentes soirées.

Parmi les artistes, se trouvent notamment Richard Ruben, Alex Vizorek, Olivier Laurent, Antoine Donneaux, Quentin Vana, Farah, Inno JP, Fanny Ruwet, etc.

Picasso à LLN

© Succession Picasso – SABAM Belgium 2020

Le Musée L de Louvain-la-Neuve met en valeur jusqu'au 1er novembre, dans son espace d'exposition consacré à la gravure, la série complète de gravures "Tauromaquia" réalisée par Pablo Picasso.

Réalisée en un mois par Picasso en 1957, cette série de 26 gravures illustre une réédition du manuel de tauromachie (l'art d'affronter le taureau, ndlr.) "Tauromaquia o Arte de torear", rédigé par le torrero espagnol Pepe Hillo en 1796. L'artiste a utilisé la technique de l'encre au sucre pour réaliser ces gravures.

Selon le musée, "la série témoigne à la fois de l'amour viscéral d'un espagnol pour les courses de taureaux mais également du regard féroce que portait Picasso sur la réalité de l'époque".

Kanal ouvre des portes

Belga / Nicolas Maeterlinck

La transformation du site du futur musée d'art contemporain Kanal-Centre Pompidou, à Bruxelles, a pris du retard en raison du lockdown et de la procédure de délivrance des permis nécessaires.

Le chargé de mission de la Fondation Kanal, Yves Goldstein, a évoqué à présent le mois de mai 2024. Néanmoins, des événements d'ampleur plus limitée ont été programmés, à l'image de l'exposition 'It never ends' de John Armleder, qui s'est ouverte au public ce 24 s'est ouverte au public.

Un événement qui place place littéralement les visiteurs face aux œuvres d'une quarantaine d'artistes. "Installées de manière libre, elles donnent presque le sentiment d'aléatoire, dessinant une collection subjective et temporaire. La scène, espace ouvert, potentiel, vient se confronter aux idées de permanence et de fixité trop souvent attachées aux collections muséales", expliquent les organisateurs.

Saint-Gilles-les-arts

Photo Unsplash

Le Parcours d'Artistes de Saint-Gilles est de retour et aura lieu ces week-ends du 25 et 26 septembre et 3 et 4 octobre. Près de 200 artistes sont à découvrir dans leur intimité créatrice, mais aussi des performances, des expositions et de l'art dans la ville.

Cet événement se présente comme l'occasion unique de croiser professionnels et amateurs du monde de l'art dans un contexte à la fois festif et intime. La visite s'étend des ateliers d'artistes aux infrastructures, en passant par l'espace public de la commune de Saint-Gilles.

Pour cette 17ème édition, les ateliers constituent à nouveau l'axe de base de l'événement, faisant office de terrains d'échanges et de réflexions entre artistes et visiteurs.