Ne sachant pas utiliser un ordinateur, Barbie ingénieure fait polémique

Ne sachant pas utiliser un ordinateur, Barbie ingénieure fait polémique

En 2010, l'entreprise de jouet Mattel offre à Barbie sa 125e déclinaison : "Barbie ingénieure informatique". Un livre publié chez Random House accompagne la nouvelle poupée et raconte tous ses exploits dans le domaine. Un physique avantageux, une chevelure resplendissante et des ongles manucurés, il n'y a pas de doute : Barbie n'a pas changé. Sauf pour Pamela Ribon, auteure pour les studios animations Disney, qui décrit le livre comme étant sexiste.

Bien que le titre annonce une Barbie compétente en informatique ce dernier démontre rapidement le contraire. Elle est douée pour le design mais est incapable de faire un clic droit, d'envoyer un mail ou encore de réparer son ordinateur lorsque celui-ci est victime d'un virus. Raison pour laquelle elle fait appel aux garçons. En bref, une Barbie qui ne peut remplir toutes les tâches confiées par son boss. Pamela Ribon réagira en publiant tous les éléments contradictoires du livre sur son blog. Pour elle, ce livre reflète une mauvaise image de la femme dans le monde des technologies.

L'auteure n'est pas la seule à s'être révoltée face à la publication du livre. De nombreux internautes américains ont également été choqués. En réaction à cela, un hashtag a été rapidement créé sur twitter : #feministhackerbarbie. Toutes sortes d'histoires sont publiées et montre une Barbie beaucoup plus intelligente. Casey Fiesler est une des premières à en poster une. Elle inverse l'histoire inventée par Mattel et propose une Barbie qui, cette fois, est récompensée pour ses prouesses en informatique.

Face à toutes ces critiques, Mattel a décidé de retirer le livre de la vente en prenant en compte le fait que les internautes veulent une histoire où Barbie n'est pas qu'une petite femme superficielle et fan de shopping. Pour se racheter, l'entreprise de jouet insiste sur le fait que les femmes sont tout à fait capables d'occuper des postes dominés par les hommes. C'est pour cette raison qu'ils ont créé des Barbies cosmonautes ou encore des Barbies présidentes.