Moundir (Koh-Lanta) évite un nouveau drame de peu: "Encore 5 jours et c'était critique"

Moundir (Koh-Lanta) évite un nouveau drame de peu: "Encore 5 jours et c'était critique"

Hospitalisé le 23 mars dernier après avoir été infecté par le variant britannique, l'état de Moundir s'était fortement dégradé. À tel point que l'animateur avait été placé en réanimation et plongé dans le coma. De retour auprès des siens, Moundir avait donné de ses nouvelles sur Instagram, expliquant à quel point la Covid l'a transformé : « Quatre jours de réanimation. 18 kilos de perdus. 60 % de ma masse musculaire partie. Poumons infectés à 75% », résume-t-il.

Désormais, le candidat emblématique de Koh-Lanta s'affairait à retrouver une vie normale et fait par de son parcours, pas à pas, à sa communauté. C'est ainsi que lundi, le 33e jour depuis sa contamination à la Covid-19, Moundir se rendait chez le cardiologue à cause d'une douleur inquiétante au poumon gauche.

Des tests inquiétants

Dans sa story, il montre donc qu'il passe une batterie de tests, notamment une écographie et un scanner. Quelques heures après ces clichés, le papa d'Aliya, Ali et Aya, a donné des nouvelles de ces examens sur Instagram. "Day 33 …(Je t'aime moi non plus Covid) (...) Je ressors de chez mon cardiologue l'un des meilleurs d'Europe et le verdict est tombé après avoir fait l'échographie du coeur qui est au top, un électrocardiogramme au top et lui avoir expliqué mes symptômes de douleurs au poumon gauche qui sont continues, direction le scanner pour être sûr", commence-t-il.

Et comme il le raconte, les résultats ne sont pas bons, ce qui n'entame pas son optimisme: "Le verdict est embolie pulmonaire (infarctus du poumon gauche avancé) encore cinq jours et c'était critique… Je repars sur un traitement de 3 mois d'anti-coagulants mais je suis heureux de connaître le nom de ce qui me faisait tant souffrir la nuit. Heureux de retourner au combat contre la Covid et de rien lâcher. Je vous aime ma communauté. Parce que chaque jour compte."

Lire aussi: Moundir (Koh-Lanta) raconte l'enfer qu'il a vécu à cause de la Covid-19