Molenbeek: Une "Flamme de l'espoir" pour rendre hommage aux victimes des attentats

Molenbeek: Une "Flamme de l'espoir" pour rendre hommage aux victimes des attentats

  "Traitée de base arrière du djihadisme", la commune a tenu à leur rendre symboliquement hommage, a déclaré la bourgmestre Françoise Schepmans lors de l'inauguration.

Composée de quatre quadrilatères en inox rassemblés dans un carré parfait et ornés d'écritures arabes abstraites, la sculpture de 2,7 mètres de haut et de 1,25 mètre de large entoure une flamme, qui brillera de jour comme de nuit. "Cette flamme symbolise la lumière et s'oppose à l'obscurantisme de la barbarie", explique l'artiste molenbeekois Moustapha Zoufri, à l'origine de l'oeuvre.

 

Profonde douleur à Molenbeek

En outre, elle rappelle également les centaines de bougies allumées sur la place communale quelques jours après la catastrophe de Paris lors d'un rassemblement en solidarité avec le peuple français. "Depuis ce 13 novembre (date des attentats de Paris, ndlr), plus rien n'est pareil pour notre commune", a souligné Françoise Schepmans. "Les Belges ont été profondément heurtés par ces attaques terroristes dans la ville lumière (...). Mais, à Molenbeek, la douleur fut encore plus marquée lorsqu'on apprit que plusieurs terroristes venaient de la commune." 

"La 'Flamme de l'Espoir' va (...) illuminer les coeurs pour que pareil drame ne se produise plus jamais. Face à la noirceur des terroristes, nous continuerons à brandir la lumière", a conclut la bourgmestre.