Louvain et Gand ne suivront pas l'interdiction des plexiglas en terrasse

Louvain et Gand ne suivront pas l'interdiction des plexiglas en terrasse

«Annoncer cela la veille de la réouverture est incompréhensible», a tempêté Mathias De Clercq (Open Vld). «Nous allons donc laisser le temps aux tenanciers d'appliquer cette nouvelle règle.»

Le comité de concertation, qui réunit le gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées, avait annoncé le 14 avril la réouverture des terrasses pour le 8 mai, entre autres mesures entrant dans un «plan plein air» plus large.

Un travail herculéen effectué

«L'horeca et les services communaux ont travaillé d'arrache-pied pour respecter les protocoles reçus tardivement», poursuit le gantois. Des caméras pour contrôler l'afflux de personnes ont notamment été installées en complément d'actions de sensibilisation. La police locale contrôlera également le respect des mesures à des endroits stratégiques. Mais dresser des amendes aux gérants qui auraient tout de même installé des plexiglas sur leur terrasse n'est pas la priorité, assure M. De Clercq. «Nous allons leur laisser un peu de temps pour se conformer à cette nouvelle règle et dialoguer avec eux.»

Du côté de Louvain, le bourgmestre socialiste Mohamed Ridouani a aussi annoncé, sur Twitter, un délai (dont la durée n'a pas été précisée) pour appliquer cette réglementation, qui n'est pas encore fondue dans un arrêté ministériel. «Les protocoles sont déjà arrivés tard (...), nous allons donc offrir du temps à l'horeca pour se conformer à la mesure», a-t-il indiqué.

Les gérants des établissements horeca espéraient pouvoir accueillir le plus de clients possible en installant des parois transparentes, afin de réduire l'espace entre les tables. Moins de 24 heures avant la réouverture, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne a annoncé qu'utiliser des écrans en plexiglas serait cependant interdit.