L'OACI imagine une localisation mondiale en temps réel des drones civils

L'OACI imagine une localisation mondiale en temps réel des drones civils

Ce système électronique permettra d'identifier le propriétaire et le type de drone qu'il possède, la position, la trajectoire et l'altitude de l'appareil ainsi que la localisation exacte de la télécommande.

Au cours des dernières années, de nombreux pays ont exprimé leurs inquiétudes face à la multiplication des incidents dans le trafic aérien commercial impliquant des drones civils volant trop près des aéroports.

Une base de données mondiale

Le projet vise à établir un partage en temps réel des informations fournies par les Etats membres avec la création à terme d'une base de données internationale, a expliqué Leslie Cary, responsable du programme sur les aéronefs sans pilote à l'OACI.

Avant de fixer un calendrier sur la mise en place d'un tel système de suivi mondial des drones, les autorités de l'aviation civile veulent identifier le plus largement possible les besoins et les contraintes des 191 Etats membres.

Echéance mi-juillet

Avec cet objectif, une vaste consultation est engagée pour savoir notamment le type de technologie à adopter pour la puce d'identification. Toute personne ou entreprise est appelée à soumettre ses idées à l'OACI d'ici la mi-juillet, avant que les «meilleures propositions retenues» ne soient évaluées lors d'une conférence en septembre à Montréal.

Ce processus, une première pour l'organisation onusienne, a été choisi pour accélérer les discussions car l'industrie des drones progresse si rapidement «qu'elle ne peut attendre des années avant d'avoir un cadre réglementaire», a souligné Leslie Cary.