L'instauration d'un QR code à l'entrée des restos envisagée

L'instauration d'un QR code à l'entrée des restos envisagée

Lors du déconfinement de l'été dernier dans l'Horeca, le client devait inscrire son nom et son numéro de GSM dans un grand registre à l'entrée. Mais ces cahiers n'ont jamais (ou quasi pas) été sollicités par qui que ce soit, pour retrouver les contacts à risque d'une personne. Ce cahier sera-t-il abandonné  ? « C'est au politique à décider », répond Axel Legay, prof en cybersécurité à l'UCLouvain. « Le registre papier pourrait venir en complémentarité du QR Code », dit-il.

« Si les autorités belges adoptent le QR Code, nous plaidons pour qu'il soit intégré à l'application Coronalert qui fonctionne déjà depuis plusieurs mois et qui a été téléchargée par 2,7 millions de personnes en Belgique », poursuit Axel Legay, qui est aussi le chef de projet pour Coronalert, auprès de nos confrères de Sudinfo.

Mode d'emploi

L'expert détaille le fonctionnement de ce fameux QR code: "Quand le client entre dans le restaurant, il badge avec son GSM le QR Code affiché à l'entrée. Si plus tard, les inspecteurs de l'hygiène constatent qu'il y a un cluster dans ce restaurant (2 personnes contaminées au moins) et que vous y étiez ce jour-là à cette heure-là, votre application vous alertera. Le message devra être précisé par le RAG (Risk Assessment Group) mais ça pourrait être de vérifier vos symptômes, de faire un test, d'aller chez le médecin, etc."

Si le Codeco veut l'implanter en Belgique, il faut compter 4 semaines de délai. Il sera gratuit tant pour le client que pour le restaurateur.