L'espoir d'une réouverture de l'horeca le 1er mai s'amenuise

L'espoir d'une réouverture de l'horeca le 1er mai s'amenuise

Cela fait des mois que les professionnels de l'horeca attendent une réouverture et le 1er mai semblait enfin être la date de la délivrance pour eux, mais aussi pour leurs clients. Toutefois, la flambée de nouveaux cas observées depuis plusieurs semaines a remis en cause cet assouplissement, jusqu'au point de le rendre peu plausible.

En effet, la Belgique recense ce vendredi 3.128 personnes hospitalisées à cause de la Covid-19, dont 911 patients en soins intensifs, ce qui ne permet pas d'entrevoir un retour à la normale prochainement. Dès lors, la date du 1er mai est de moins en moins réaliste pour l'horeca, et le comité de concertation de la semaine prochaine devrait discuter ce volet.

Les autorités se réunissent pour aborder la rentrée scolaire prévue le 19 avril, mais aussi la reprise des métiers de contact, des commerces non-essentiels, de l'horeca et de l'événementiel. Elles plaident pour un déconfinement lent et progressif, malgré l'avancement de la campagne de vaccination et la mise sur le marché des tests rapides.

"Ce ne sera pas évident"

Du côté des experts, Marc Van Ranst souffle le chaud et le froid, sans prendre position, chez nos confrère de "De Morgen": "Mathématiquement, c'est encore possible, mais ce ne sera pas évident. Toutefois, cela reste une décision politique."

Le MR a d'ores et déjà annoncé sa ligne de conduite lors des négociations du prochain Codeco, par le biais de son président Georges-Louis Bouchez. Les ministres libéraux “vont continuer à réclamer des données objectives, des études, des phases tests pour les concerts ou les restaurants”, explique-t-il à nos confrères de SudPresse. Les deux autres partis de la Vivaldi n'ont, quant à eux, pas réagi aux sollicitations des journalistes.

Lire aussi: De plus en plus de restaurants ouverts clandestinement en Belgique ?