Les voyages en van ont plus que jamais la cote

Les voyages en van ont plus que jamais la cote
Ph. Unsplash

Après ces mois de privation de liberté, nombreux sont les voyageurs en quête de grands espaces, désireux de vouloir se reconnecter à la nature, en toute simplicité. De plus en plus tendance, la customisation d’un van ou d’un fourgon ne séduit plus seulement les jeunes intrépides, mais une population bien plus large.

Le concept, venu des Etats-Unis dans les années 50 avec les célèbres combis Volkswagen, se transforme pour prendre une dimension plus écologique. Il s’inscrit aussi dans le mouvement slow life, le rejet du tourisme de masse et la recherche d’authenticité. La vanlife, c’est un état d’esprit. On se laisse aller au gré du vent. Ce n’est pas la destination qui compte mais le voyage en lui-même.

Une belle croissance

Avec la pandémie, le marché des vans aménagés a connu un bel essor en Belgique. Selon la Direction d’immatriculation des véhicules (DIV), 5.000 modèles neufs (vans et camping-cars confondus) sont vendus chaque année. En comparaison, seulement 1.000 caravanes sont vendues par an. En 2020, le secteur du motor-home a connu une croissance de 10 %.

Si l’achat d’un van aménagé peut coûter cher, le marché de l’occasion n’est pas forcément plus avantageux, vu l’engouement actuel. L’idéal est d’aménager un van soi-même (les tutos pullulent sur YouTube). Pour ceux qui ne sont pas bricoleurs, il existe des agences de vans de location aménagés, comme Van Explore ou Blacksheep. Ces agences vous permettent de louer un van à partir de 90 € par jour. Ceux qui font véritablement fureur, ce sont les vans avec toits relevables. De nombreux constructeurs en proposent. Cette chambre supplémentaire à l’étage, accessible par une échelle, permet d’augmenter le nombre de places disponibles.

Les avantages de la « vanlife »

Voyager en van, c’est une liberté de mouvement incomparable. Vous allez où vous voulez quand vous voulez. Grâce à ses dimensions, un van est plus maniable qu’un camping-car. Les vans sont en effet moins hauts et moins larges qu’un camping-car traditionnel. Ils ne nécessitent qu’un permis B (si le poids ne dépasse pas les 3,5 tonnes) et sont faciles à conduire. Ils sont aussi modulables à souhaits.

Avec un van, on peut s’arrêter plus facilement n’importe où. Vous vous plaisez à un endroit ? Vous y restez. Vous avez le choix : réserver un emplacement de camping ou non. En Belgique, les vans ont le droit de stationner pour une nuit (24h maximum) dans tout lieu public. Il est toutefois interdit d’installer du matériel de camping.

La « vanlife », c’est aussi un retour à l’essentiel. Vous vivez dans 5m² avec juste ce dont vous avez réellement besoin. Pas question d’emporter toute sa garde-robe ou de prendre un bain tous les jours. Et surtout, vous pouvez profiter d’un paysage différent chaque matin au réveil !

De nombreuses applis

Il existe plusieurs applications qui balisent les meilleurs spots où passer les nuits, comme par exemple Park4Night. On peut consulter l’adresse, les services disponibles mais aussi découvrir les notes des usagers et leurs commentaires. L’appli HomeCamper liste quant à elle des lieux mis à disposition par des particuliers pour une somme raisonnable (entre 10 et 15 euros). Maps.me vous permettra quant à elle de télécharger la carte d’une région ou d’un pays. Vous pourrez ainsi les consulter hors-ligne. L’appli Hidden Place vous propose pour sa part des suggestions d’activités et de lieux qui sortent de l’ordinaire, autour de vous. Les utilisateurs eux-mêmes partagent leurs bonnes adresses. Enfin, n’oubliez pas de consulter les réseaux sociaux, qui regorgent de bonnes idées, sous le hashtag #vanlife.

Quelques conseils pour réussir son road trip

Choisissez bien votre van

Choisissez votre van en fonction de votre budget et de votre road trip, entre amis ou en famille, avec ou sans animal, etc. Grand, compact, luxueux ou avec attache remorque : les possibilités sont nombreuses !

Budgétisez votre voyage

Faites un plan général de vos dépenses avant de partir : carburant, péages, campings et nourriture.

Laissez-vous guider

S’il est important de préparer son road trip, il faut aussi veiller à ce que l’organisation ne soit pas un frein à la spontanéité. Il faut garder l’esprit léger. Vous ne pourrez pas tout faire ou tout voir, lâchez du lest ! Prenez des risques et sortez de votre routine !

Ne roulez pas trop

Quand on roule, on a tendance à avoir envie de rouler encore et encore. Ça peut très vite fatiguer et finir par gâcher les vacances. Il est important de faire des pauses de plusieurs jours en dehors du van, loin des routes goudronnées.

Voyagez léger

Votre espace de vie et de rangement est réduit, il est primordial de ne pas trop emporter d’affaires avec vous, sous peine de vous retrouver encombré durant tout votre voyage. Pensez surtout à vos besoins primaires.

Attention à l’hygiène

Sans douche à bord, il faut impérativement trouver des solutions alternatives. Les utilisateurs de vans recommandent de s’arrêter de temps en temps dans des campings pour profiter de leurs commodités. Ils conseillent également de se baigner dans les rivières ou, faute de mieux, d’utiliser une bassine et des lingettes.