Les joueurs de l'équipe japonaise ont pour interdiction de sourire

Les joueurs de l'équipe japonaise ont pour interdiction de sourire

La légende de "Coach Vahid", surnom né de son goût prononcé pour la discipline, n'est pas usurpée... Et les joueurs nippons peuvent désormais en témoigner. Après leur défaite lors de leur premier match des qualifications au Mondial-2018, l'ex-entraîneur du Paris SG, qui a pris les rênes de la sélection japonaise en mars 2015, leur a demandé "de ne pas être pris en train de sourire", selon la presse nipponne.

Cette injonction quelque peu inédite a visiblement crispé les relations avec ses joueurs qui sont toutefois parvenus à redresser la barre dans la campagne de qualifications quelques jours plus tard en s'imposant face à la Thaïlande (2-0) mardi. Mais l'épisode a laissé des traces et pour tenter de rabibocher le coach et les joueurs, la fédération japonaise a donc choisi la carte de la médiation en accolant à Halilhodzic un nouvel assistant: l'ex entraîneur de l'équipe olympique, âgé de 63 ans, Makoto Teguramor, rapporte la presse nippone.