Les enfants du résident de maison de repos tué par un nonagénaire sont abasourdis

Les enfants du résident de maison de repos tué par un nonagénaire sont abasourdis
Belga / H. Dure

Les faits se sont produits vers 4h30 lundi matin, comme l’explique le HLN, dans la maison de repos Kouterhof en Flandre-Orientale. Le vieil homme errait et est entré dans la chambre d’André pour l’étouffer avec un oreiller.

« Papa ne s’était disputé avec personne »

Les enfants d’André témoignent : « Nous ne pouvons pas le croire. Il ne connaissait pas du tout l’auteur du crime. Et papa ne s’était disputé avec personne. Même s’il avait des problèmes de mobilité, il était encore très bien dans sa tête. On le voyait vivre encore au moins 20 ans, comme son père, qui avait atteint les 101 ans ».

Mais ils ne comprennent pas pourquoi la porte de la chambre du vieil homme qui a agressé leur père était ouverte s’il souffrait de psychose. Ils ne remettent pas en cause la maison de repos qui selon eux, a toujours traité leur père avec professionnalisme.

Le plus vieux meurtrier de Belgique

Ce vieil homme, désormais incarcéré à la prison de Bruges, est le plus vieux meurtrier du pays. Il est la seule personne de plus de 90 ans dans une prison belge. Seuls dix détenus ont entre 80 et 90 ans.