Les ados thaïlandais invités à arrêter d'acheter des préservatifs trop grands pour eux

Les ados thaïlandais invités à arrêter d'acheter des préservatifs trop grands pour eux

Pour épater leurs amis ou leur petite copine, les adolescents thaïlandais auraient tendance à acheter des préservatifs « king size » ou « XL », bien trop grands pour eux. Si la nouvelle peut faire sourire, les conséquences en matière de santé publique sont dramatiques en Thaïlande.

Après avoir constaté l'augmentation du nombre de maladies sexuellement transmissibles chez les jeunes, le ministère de la santé publique a invité les adolescents à acheter des préservatifs plus petits et adaptés à la taille de leur sexe. En effet, le gouvernement explique en partie la recrudescence des MST par le fait que, de peur des moqueries, les adolescents achètent des préservatifs trop grands pour eux. Le porte-parole du ministère a déclaré que les jeunes faisaient cela pour éviter que leurs amis se moquent d'eux en disant qu'ils « en ont une trop petite ».

Selon le Bureau thaïlandais d'épidémiologie, le taux d'infection de MST chez les ados est passé de 7,53 pour 100.000 en 2005, à 34,5 pour 100.000 aujourd'hui. En plus d'inviter les jeunes à acheter des préservatifs plus petits, le gouvernement va dépenser cette année 1,71 millions d'euros pour distribuer 43 millions de capotes gratuites. Précédemment, le ministère avait suggéré d'installer des distributeurs de préservatifs dans les collèges et les lycées pour aider à lutter contre les grossesses d'adolescentes et ralentir la propagation du SIDA. Mais le projet avait été rejeté par l'Office national de l'enseignement de base sous prétexte qu'à cet âge là les jeunes « ne pensaient pas beaucoup au sexe ».