Les adeptes d'un régime sans viande auraient plus de chances de se briser un os

Les adeptes d'un régime sans viande auraient plus de chances de se briser un os

Cette étude publiée dans BMC Medicine a suivi pendant 18 ans environ 65.000 personnes, dont 2.000 se décrivaient comme végétaliens. Au total, 3.941 fractures ont été comptabilisées durant cette période et, selon les chercheurs, les vegans auraient 43% de chances de plus de se fracturer un os que leurs collègues carnivores.

Plus spécifiquement, les végétaliens auraient deux fois plus de chances d'être victimes d'une fracture de la hanche. Les végétariens et les personnes ne mangeant que du poisson ne sont pas en reste avec 25% de chances supplémentaires de subir cette fracture.

Protéine et calcium

Pour les chercheurs, cette différence au niveau des résultats s'explique car les carnivores consomment plus de calcium et de protéines en mangeant de la viande. La plupart de ces molécules étant "mieux absorbées via les aliments d'origine animale", explique Katherine Tucker, professeure à l'Université du Massachussetts. "À moins qu'ils ne prennent activement des suppléments, il est peu probable que les végétaliens aient un apport suffisant en calcium uniquement grâce à leur régime alimentaire", détaille de son côté Tammy Tong, de l'université d'Oxford.

Par le passé, d'autres études sur les régimes sans viande avaient "mis en évidence, chez les végétariens, une réduction du risque de cancer, après quinze ans de pratique de ce régime, ainsi qu'un taux plus faible de maladies cardiaques", rappelle finalement Courrier International.