Les adeptes du cannabis rassemblés pour une «Coupe cannabique»

Les adeptes du cannabis rassemblés pour une «Coupe cannabique»

Le cannabis reste interdit au Mexique, pays ravagé par le trafic de drogue. Organisé à Guadalajara, la coupe cannabique non autorisée réunissait des associations et des militants venus du Mexique, mais aussi d'Argentine, d'Uruguay, du Chili et des Etats-Unis. Ils militent pour la culture du cannabis à des fins personnelles.

Sur un terrain à l'air libre situé aux abords de Guadalajara, une vingtaine de stands proposaient revues, pétards, pipes de verre et même produits de beauté. Sur son stand de cosmétiques, Leticia Coria vend des savons, des pommades et... des lubrifiants sexuels censés «augmenter la puissance de l'orgasme des filles», argumente la vendeuse. En plus, «c'est comestible», ajoute-t-elle.

AFP / Y. Cortez

Un peu plus loin, un pâtissier amateur propose des desserts au cannabis. Avec un seul morceau de ce genre de gâteau, «si tu fumes occasionnellement, tu vas vivre un trip qui va durer longtemps», affirme Jorge. Les effets peuvent «durer de 8 à 12 heures», détaille-t-il.

Usage médical

L'an dernier, le Mexique a légalisé l'usage médical de la marijuana, mais pas son usage récréatif. En janvier, le ministre mexicain du Tourisme avait toutefois proposé de procéder à une telle légalisation dans les Etats les plus touristiques du pays, la Basse-Californie du Sud et le Quintana Roo. Il espère ainsi enrayer la hausse des violences liées au trafic.

Des cartels de la drogue particulièrement violents se disputent au Mexique la production et le trafic de marijuana et d'autres stupéfiants. Ils se battent notamment pour desservir le premier marché du monde, les Etats-Unis.