Le Vendée Globe est parti pour un tour du monde

Le Vendée Globe est parti pour un tour du monde

Vingt-neuf concurrents, dont une grande majorité de Français mais également un Japonais, pour la première fois de l'histoire de cette épreuve, se sont élancés pour ce tour du globe en solitaire, sans escale et sans assistance.

Le Vendée Globe, qui a lieu tous les quatre ans et est surnommée «l'Everest des mers», traverse l'Atlantique Sud et l'Atlantique Nord avant de faire le tour de l'Antarctique, de traverser l'océan Indien, puis l'océan Pacifique pour revenir aux Sables-d'Olonne.

Les skippers se sont élancés à 13h02, après le départ symboliquement donné par le prince Albert II de Monaco, devant près de 350.000 spectateurs venus les applaudir et les saluer le long des digues du chenal. Les conditions météo étaient «exceptionnelles», selon les organisateurs: «soleil, vent de nord-nord-est pour 14 nœuds avec un léger clapot».

Le skipper espagnol Didac Costa a fait demi-tour à peine le départ donné en raison d'une voie d'eau et d'un problème électrique.

Le Vendée Globe en chiffres:

  • 29 skippers au départ
  • 23 ans pour le plus jeune (Alan Roura)
  • 66 ans pour le plus vieux (Rich Wilson)
  • 78 jours 2 heures 16 minutes: record de l'épreuve par François Gabart (2012-2013)
  • 3 heures 17 minutes: plus faible écart entre le 1er et le 2e (2012-2013)
  • 19: record d'abandon (2008-2009)

Ph. AFP / Damien Meyer