Le président islandais lance un grand débat sur la pizza Hawaï et ses ananas

Le président islandais lance un grand débat sur la pizza Hawaï et ses ananas

Si vous avez déjà commandé une pizza hawaï en présence d'amis, de proches ou de collègues d'origine italienne, vous l'avez sans doute déjà remarqué : la pizza recouverte d'ananas n'a pas la cote dans le cœur des puristes. Tout le monde a son avis sur la question, même le président islandais.

"Si je le pouvais, j'interdirais cette recette"

L'affaire est partie d'une plaisanterie, relevée par les médias nationaux, lors d'une visite du chef de l'État mi-février dans un lycée d'Akureyri, localité du nord de l'île. À un élève qui lui demandait ce qu'il pensait de l'ananas sur les pizzas, il avait répondu qu'il détestait, et que s'il pouvait il proscrirait la recette.

Mardi, alors que l'affaire avait dépassé les frontières de ce petit pays et embrasé les réseaux sociaux, il a de nouveau évoqué ce sujet sensible sur Facebook, sur le ton le plus sérieux. «Je n'ai pas le pouvoir de faire des lois qui interdisent aux gens de mettre des ananas sur leur pizza. Je suis heureux de ne pas détenir un tel pouvoir. Les présidents ne doivent pas avoir un pouvoir illimité», a-t-il expliqué. «Pour les pizzas, je recommande les fruits de mer», a-t-il conclu.

Le débat fait rage sur Twitter

Si le président islandais Gudni Johannesson a finalement assuré qu'il n'interdirait pas la pizza hawaïenne, ses propos ont relancé le débat sur le net. Les pro et les anti pizza Hawaï s'affrontent sur Twitter. Plus de 33.000 internautes ont ainsi répondu à un sondage mis en ligne par un utilisateur. Les résultats sont très serrés : 47 % se sont prononcés en faveur des ananas comme garniture sur les pizzas et 53 % veulent les bannir. 18.000 visiteurs du site islandais Visir ont également donné leur avis. 60 % se sont montrés pour les ananas sur les pizzas et 40 % contre.

https://twitter.com/Tweet_Dec/status/833975244826218496