Le premier bar à chats de Liège entouré d'une polémique

Le premier bar à chats de Liège entouré d'une polémique

Né en Asie, le concept des bars à chats est présent en Belgique depuis 2014. Le premier a ouvert ses portes à Bruxelles. Depuis lors, des villes wallonnes comme Liège, La Louvière, Namur et Tournai accueillent également des établissements où l'on peut boire un verre entouré de félins domestiques.

Souvent, ces chats viennent de refuges et sont disponibles à l'adoption. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu et certains bars à chats se retrouvent sous le feu des critiques. La dernière polémique en date vient du Cats Café, le premier bar à chats liégeois qui a ouvert ses portes en mars 2018.

Ph. Radek Mica / AFP

« Nos chats changent de comportement »

Jusqu'il y a peu, les chats présents dans l'établissement provenaient de « Félins pour l'autre » mais ce 5 janvier, ce refuge pour chatons situé à Villers-le-Bouillet a annoncé qu'il mettait un terme à cette collaboration. « Nous constatons que certains de nos chats changent de comportement lors de leur présence au café. Mama et Daisy, par exemple, pourtant adorables et câlines, ont tendance à se montrer agressives. Ce qui nous amène à penser que cet environnement ne correspond pas au bien-être des chats sur du long terme », a expliqué le refuge dans une publication Facebook.

https://www.facebook.com/Felinspourlautre.refuge/posts/1045840962270293?__xts__%5B0%5D=68.ARB5D5y9BYB97rq9sSUHTrzMuhnZs4krnriJebn-xKtUvwlIB-Ab_AlSyOzcOZL-gRni2-L0-55TsylW-Cax1AWWtyywSxvYbOEktXeauLNs03eA_1JxdDwL_rT9v7hKTLQOH4ZGpUU6W2kIsJcgBDCUjsAoJUBRwHgqCy5b4z5_0JOiwuI0Ffc38xy3UVspWXU8a4jFAIS8IeQBQYiNw_ijksb_TNvt5alDwRSeZyUaQBtUgD-Y72zMUF40uFpSeElDG2KIFqu7Kurc-7tUitQeQsTHuiWDRWyueh6HEWrz23Qu_BchgQPAnxv3cvVEKSKci0uNFf_B3O9nY2l8RA&__tn__=-R

Des clients qui ne respectent pas les règles

« Certains étaient visiblement dans leur élément (comme Calinou) mais nous ne pouvons nier que les allées et venues tout au long de la journée fatiguent les chats, ce qui peut jouer sur leur comportement.  De plus, certains clients ne respectent pas les règles du café telles que ne pas nourrir les chats ou ne pas les déranger durant leur sommeil. Certains chats sont tombés malades suite à ce manque de respect des règles ! », a ensuite poursuvi « Félins pour l'autre ».

Le refuge a conclu en confiant que cette collaboration avaient permis « de belles adoptions » mais qu'il refusait « de mettre en danger la santé de nos chats pour une quelconque mise en avant de notre association ».

Réaction du bar à chats

Ce lundi 7 janvier, le Merlix Cats Café a réagi aux nombreuses critiques et aux commentaires suscités par l'annonce du refuge. Antoine et Camille, les deux créateurs du lieu, ont d'abord annoncé la reprise de l'établissement par deux nouveaux gérants. « Je suis totalement anéantie par les commentaires que je lis et je ne supporte pas les mensonges véhiculés par certaines personnes. (…) J'ai toujours fait passer la santé des chats avant la satisfaction des clients.  J'étais la première à isoler les chats qui ne s'adaptaient pas. J'étais la première à surveiller que les clients respectent les chats, je passais mon temps à interdire aux clients de réveiller, de porter des chats ou de leur donner à manger », a indiqué la jeune femme qui a pu compter sur le soutien de dizaines d'internautes dans les commentaires.

Les nouveaux gérants vont collaborer avec le refuge Poils et Moustache, situé à Neuville-en-Condroz.

https://www.facebook.com/MerlixCatsCafe/photos/a.2040349546198693/2321679914732320/?type=3&__xts__%5B0%5D=68.ARAbIu7DZSNaxzAecd6AkiHEib7tG-cDzWF1UO3EfoWLA62TlPpP43-mgF2vOT2KSAv_lNjkgO8QctyTDKC80XmHHHBuVBY-ZzatI9R3H1NQJdVbM9wfF3uZclUnYDkn1xa4bivbaTCEztxH5zue9LMJyQ6DNA4H8mVp6hdHR1fDl9akGKWVK3iDKcpciA8emOmvuAF8xpad-25Xwx1x7dv4ZL25xSPm33a1zLpWE6gcK0vl24f3xBaHONaEFk9ZM68i3sw4zgk9-jvbtvynMpsh_5UcW2dK-XqCNDTt1PBu8MKPynZytIevZbv7KpIMNbceljD922Op5eoBUoR3lsydCy7l&__tn__=-R