Le pangolin, ce petit mammifère qui pourrait avoir causé le coronavirus

Le pangolin, ce petit mammifère qui pourrait avoir causé le coronavirus

Un animal qui héberge un virus sans être malade et peut le transmettre à d'autres espèces est appelé «réservoir». Dans le cas du nouveau coronavirus, il s'agit certainement de la chauve-souris: selon une récente étude, les génomes de ce virus et de ceux qui circulent chez cet animal sont identiques à 96%.

Mais le virus de chauve-souris n'étant pas équipé pour se fixer sur les récepteurs humains, il est sans doute passé par une autre espèce pour s'adapter à l'homme, appelée «hôte intermédiaire».

Or, après avoir testé un millier d'échantillons provenant d'animaux sauvages, les savants ont déterminé que les génomes de séquences de virus prélevés sur les pangolins étaient à 99% identiques à ceux trouvés sur des patients atteints du nouveau coronavirus.

Tout part d'un marché de Wuhan

Le nouveau virus a fait son apparition en décembre dans un marché de Wuhan (centre) où nombre d'animaux, dont des mammifères sauvages, étaient vendus pour être mangés. Vu la nature de ce coronavirus, les experts soupçonnaient «l'hôte intermédiaire» d'être un mammifère. L'hypothèse d'un serpent, un temps avancée, avait vite été balayée.

La chair délicate du pangolin est très prisée par des gourmets chinois et vietnamiens, tout comme le sont leurs écailles, leurs os et leurs organes par la médecine traditionnelle asiatique.

Lire aussi : Coronavirus – Le nombre de morts passe à 560 en Chine

Le choix des lecteurs
  1. andre-hunter-vm2cwMEiUFA-unsplash

    Voici les trois signes astrologiques les plus méchants

  2. Belgaimage-43979963

    Pourquoi ce virus «zombie», découvert dans un lac gelé, fait craindre le pire à certains scientifiques?

  3. manu-schwendener-zFEY4DP4h6c-unsplash

    Des scientifiques expliquent pourquoi il ne faut pas boire 2 litres d’eau par jour

  4. volodymyr-hryshchenko-OHaBZ99WPjE-unsplash

    Passera-t-on Noël masqués?

  5. Belgaimage-53914516

    Faut-il couper son chauffage, le baisser ou maintenir une température minimum en cas d’absence?