Le Pakistan engage des travailleurs licenciés à cause du Covid pour planter des millions d'arbres

Le Pakistan engage des travailleurs licenciés à cause du Covid pour planter des millions d'arbres

Comme dans de nombreux pays à travers le monde, le Pakistan fait face à une hausse de chômage sans précédent en raison du confinement. L'Institut de Développement Économique national indiquait que 19 millions d'emplois à travers le pays étaient menacés par la crise actuelle.

Pour contrer ce phénomène, le gouvernement pakistanais propose à ses citoyens désormais sans emploi de prendre part à une merveilleuse initiative : planter quelque dix milliards d'arbres en cinq ans.

Plus de 60.000 personnes vont retrouver un travail

Les citoyens seront engagés par l'État pour mettre en place les pépinières, planter de jeunes arbres ou devenir gardes forestiers ou de pompiers forestiers. Grâce à ce projet, 63.600 nouveaux emplois pourraient être créés, majoritairement dans les régions rurales.

Coronavirus oblige, les travailleurs devront porter des masques et respecter la distance physique de 2 mètres.

https://twitter.com/btap2015/status/1266036240190787587

En reboisant le pays, ils gagneront entre 500 et 800 roupies par jour (3 à 5€) : un salaire qui, s'il n'est pas très important, leur permettra de vivre dignement.

En plus d'aider des milliers de familles à traverser la crise, cette initiative permet de s'attaquer à l'autre grand défi actuel : le changement climatique.

« Stimulus vert »

En effet, ce projet s'inscrit dans le programme gouvernemental « Tsunami de 10 milliards d'arbres». Lancé en 2018 par le premier ministre Imran Khan, il a pour objectif de contrer les effets du dérèglement climatique via la reforestation. Le programme était initialement prévu sur cinq ans.

Le Pakistan met en œuvre des projets de reboisement depuis 2014. La reforestation est l'une des stratégies les plus plébiscitées par les experts environnementaux : les forêts aident à contrer la hausse des températures, les inondations, les sécheresses et autres événements météorologiques extrêmes.

Le Pakistan est l'un des pays au monde les plus impactés par les effets du réchauffement climatique, pointe Al Jazeera. Or, il est aussi l'un des plus pauvres en forêts, avec moins de 6% de terres boisées sur sa superficie totale.