Le nouveau jeu vidéo "Assassin's Creed" accusé de sexisme

Le nouveau jeu vidéo "Assassin's Creed" accusé de sexisme

"Unity", le nouvel épisode d'"Assassin's Creed", jeu d'action et d'infiltration où l'on incarne un membre de la confrérie des Assassins, devrait sortir le 28 octobre. Il a été présenté par Ubisoft le 9 juin à l'E3 (salon international du jeu vidéo). Déjà, ce nouveau volet fait polémique.

La raison ? Il ne propose aucun personnage féminin. Dans deux interviews, le directeur technique du jeu, James Therien, et le directeur créatif, Alex Amancio, ont affirmé que le jeu devait au départ comporter des personnages de femmes. Mais qu'ils ont été abandonnés car ils demandaient "beaucoup de travail de production supplémentaire".

"Un personnage féminin, ça veut dire refaire beaucoup d'animation, de costumes", explique James Therien à Videogamer.com. Pour certains professionnels, cet argument semble peu crédible : développer ces personnages n'aurait pris "qu'un ou deux jours de plus".

Le choix des concepteurs est d'autant plus injustifié que l'histoire du jeu se déroule pendant la Révolution française, période pendant laquelle a vécu une célèbre femme assassine, Charlotte Corday.

Un hashtag Twitter #Womenaretohardtoanimate, a été lancé en signe de désapprobation. Il relaye aussi une pétition qui avait été créée pour protester contre le manque de diversité dans la série "Assassin's Creed".

— Sephora Ayoub (@Cphora_) 12 Juin 2014

#ACUnity, plus grande joie et déception de l'E3 à une journée d'écart. Bravo la mauvaise foi #Ubisoft , #womenaretoohardtoanimate — Lord Mouflon (@LordMouflon) 11 Juin 2014

— Euterpia (@IngeLunette) 11 Juin 2014

" target="_blank">

 

Rédaction en ligne