Le Mondial 2026 en 32, 40 ou 48 équipes?

Le Mondial 2026 en 32, 40 ou 48 équipes?

La trentaine de membres du Conseil de la Fifa, le gouvernement du football mondial, doivent trancher entre plusieurs options.

Soit le statu quo à 32 équipes, ou un format à 40 équipes (avec une version de huit groupes de 5 et une autre de dix groupes de 4), ou, encore, deux formats à 48 équipes.

Dans la première version à 48, il y a un play-off entre 32 équipes dont les 16 vainqueurs rejoindraient 16 équipes déjà qualifiées. Le second projet à 48, le préféré d'Infantino, prévoit 16 groupes de 3, dont les deux premiers accèdent aux 16es de finale, inédits.

De 13 à 32 équipes

Le Mondial, compétition reine du sport roi, va-t-il connaître une nouvelle révolution? Depuis sa première édition en 1930 en Uruguay, avec 13 sélections, il a beaucoup évolué, au rythme du développement de la société de consommation et de communication.

En 1982 en Espagne, le Mondial est ainsi passé de 16 à 24 équipes puis à 32 en 1998 en France. Aujourd'hui, pour convaincre de l'utilité de passer à 48 équipes, Infantino avance des arguments massues: plus de pays auraient une chance de se qualifier, l'intérêt sportif en serait donc accru. Et dans le même temps, avec plus de rencontres et plus de pays impliqués, le Mondial générerait plus de revenus.

Un Mondial à 48 rapporterait 640 millions $ supplémentaires

Une Coupe du monde passant de 32 à 48 équipes, comme le suggère le président de la Fifa Gianni Infantino, rapporterait 640 millions $ supplémentaires (605 millions €), selon un rapport confidentiel de l'instance. Une Coupe du monde à 48 équipes, avec 16 groupes de 3, dès l'édition 2026, verrait ses revenus nets atteindre 4,18 millions $ (3,95 millions €), contre 3,54 millions $ pour le Mondial 2018 en Russie, selon les projections.

Dans le même temps, les coûts liés à l'augmentation du nombre d'équipes présentes et du nombre de matches (80 contre 64 dans un format à 32 équipes) seraient en hausse de 325 millions $ (307 millions €). Les revenus des droits de télévision progresseraient de 505 millions $ et ceux du marketing de 370 millions $. Gianni Infantino va tenter mardi lors du prochain Conseil de la Fifa de faire adopter ce nouveau format qu'il privilégie désormais.