Le gouvernement britannique investit dans l'industrie du sexe

Le gouvernement britannique investit dans l'industrie du sexe

170.000 £, soit près de 190.000 €, voici le montant que le gouvernement britannique a décidé d'investir dans une entreprise qui organise des « fêtes sexuelles ».

Des soirées libertines hauts de gamme

Fondée en 2005 par Emma Style, Killing Kittens (une expression qui désigne la masturbation féminine) est une entreprise aux multiples facettes. La compagnie organise des soirées libertines pour une communauté internationale, orientées autour du plaisir féminin. C'est une sorte de club de rencontres, haut de gamme et élitiste, pensé pour avant tout libérer la sexualité des femmes. Il compte aujourd'hui 180.000 membres dans 12 pays, selon CNN Business.

Boris comme partenaire

Mais de par son activité, l'entreprise a durement été frappée par la crise sanitaire actuelle. Pour aider les entreprises en difficulté, le gouvernement britannique a lancé Future Fund, des investissements destinés à permettre aux startups de la nation de survivre. Malgré son domaine d'activité, Killing Kittens a bénéficié d'un investissement de 170.000 £. « Je n'aurai jamais envisagé avoir un jour Boris Johnson comme ‘sleeping partner' (NDLR : terme qui désigne un investisseur qui apporte des fonds à une entreprise sans s'impliquer dans la gestion) », a déclaré Emma Style, fondatrice de Killing Kittens.

Un secteur qui décolle

La pandémie de coronavirus a obligé l'entreprise à se réinventer, se tourner vers Internet et à se lancer dans de nouvelles activités en ligne. L'investissement du gouvernement britannique pourrait être bien placé puisque lors du confinement, le trafic du site internet de Killing Kittens a augmenté de 330 %.