Le CSA un pas plus loin dans ses procédures visant RTL Belgium

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a notifié jeudi plusieurs griefs à RTL Belgium au sujet de deux émissions télévisées: "Chasseurs d'apparts - le choc des champions" et "La grande balade", toutes deux diffusées en octobre dernier sur RTL-TVI. L'entreprise audiovisuelle va être invitée à se défendre devant l'instance décisionnelle du régulateur. Tout porte cependant à croire qu'elle l'enverra promener. RTL Belgium conteste en effet la compétence du CSA à son égard et considère dépendre du seul régulateur luxembourgeois. Fin juin, le CSA avait formellement décidé de reprendre la main sur RTL Belgium et de se comporter à nouveau comme l'autorité de contrôle compétente. Quelques mois plus tard, une instruction avait été ouverte contre "Mariés au premier regard", en raison de placements de produits non identifiés comme tel. Ce dossier a été classé sans suite, RTL ayant entre temps apposé le logo d'avertissement requis au début et à la fin du programme, a-t-on appris auprès du CSA.

Deux autres procédures viennent, en revanche, d'aboutir devant le Collège d'autorisation et de contrôle, l'instance décisionnelle du CSA. La désignation en novembre de Karim Ibourki à la tête du CSA ne semble donc pas avoir réfréné le mouvement entamé sous la présidence de Dominique Vosters.

La procédure au sujet de "Chasseurs d'apparts - le choc des champions" concerne une possible atteinte au respect de l'égalité entre les femmes et les hommes. Elle pointe en particulier plusieurs attitudes et propos jugés sexistes de l'animateur Stéphane Plaza.

Dans "La grande balade", émission consacrée au patrimoine touristique belge, c'est à nouveau le placement de produits qui pose question. Le logo censé alerter le téléspectateur que le programme contient de la communication commerciale n'a pas été diffusé à la fin du programme. De plus, la bière Ciney est mise en avant de manière injustifiée, selon l'analyse effectuée par l'organe d'enquête du CSA.

Le Collège d'autorisation et de contrôle prendra les décisions finales après avoir invité RTL Belgium à se défendre... si elle le veut.

Source: Belga