Le coronavirus touche la Belgique, l'aéroport passe en "phase trois du plan épidémiosanitaire"

Le coronavirus touche la Belgique, l'aéroport passe en "phase trois du plan épidémiosanitaire"

Ce dimanche matin, on apprenait grâce à Maggie De Block, ministre de la Santé publique, qu'un deuxième cas de contamination avait été détecté en Belgique. Le patient présente des symptômes modérés mais est en bonne santé, précise-t-elle. Une conférence de presse sera donnée en fin de matinée pour en apprendre plus en ce qui concerne ce deuxième cas.

Un premier cas était apparu en Belgique début février: une personne rapatriée de Wuhan, en Chine, ville d'où s'est déclarée l'épidémie du Covid-19, avait été testée positive à la pneumonie virale. Le Belge avait pu quitter l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles le 15 février après y avoir été placé en isolement total et subi des tests qui s'étaient révélés négatifs.

Une Espagnole passée par la Belgique touchée

Une femme de 39 ans, contaminée par le coronavirus, a été prise en charge par un hôpital de la région espagnole de Navarre. La femme s'était rendue en Belgique durant plusieurs jours la semaine dernière, rapportent les autorités espagnoles.

La femme originaire de Pampelune est revenue de Belgique vendredi. Elle souffrait d'une double pneumonie et a été immédiatement transférée à l'hôpital de Navarre, où elle a été testée positivement au coronavirus.

Selon le directeur de l'hôpital, Alfredo Martinez, son était de santé est grave, a-t-il annoncé. Elle a immédiatement été mise en quarantaine. Les services de santé examinent actuellement les personnes qui ont été en contact avec l'Espagnole afin de prévenir de nouvelles infections.

L'aéroport de Charleroi s'adapte

L'aéroport de Charleroi annonce dimanche matin qu'il active «la phase trois du plan épidémiosanitaire» après avoir appris que le premier patient luxembourgeois contaminé par le coronavirus serait passé par l'aéroport wallon. Le patient âgé d'une quarantaine d'années avait séjourné en Italie et a manifesté des symptômes du coronavirus en début de semaine.

Cela signifie la prise de nouvelles mesures, comme l'ouverture d'un centre de crise. Le Brussels South Charleroi Airport indique que «des contacts sont en cours avec les autorités luxembourgeoises afin de rapidement retracer les trajets et possibles contacts du passager concerné».

En concertation avec le ministre wallon des Aéroports Jean-Luc Crucke, la phase trois du plan épidémiosanitaire a été activée. Concrètement, l'aéroport convoque un comité permanent de vigilance épidémiosanitaire et ouvre un centre de crise. Il va également retracer le chemin du passager «afin de définir les zones éventuellement contaminées pour les traiter» ainsi qu'identifier les personnes qui ont été en contact avec ce patient, dont les travailleurs du site. Il va enfin informer son personnel et ses voyageurs de la situation.

L'aéroport de Charleroi dit attendre des instructions «de la part des autorités compétentes quant au déploiement éventuel d'autres mesures au niveau national». Il demande également un soutien logistique pour mettre en place les mesures du SPF Santé.