Le Cambodge déplore un premier décès de la Covid-19

Le Cambodge déplore un premier décès de la Covid-19

Un chauffeur de Sihanoukville (sud) est décédé dans un hôpital jeudi matin à Phnom Penh après avoir été testé positif au virus à la fin du mois dernier, a déclaré le ministère de la Santé cambodgien. Le royaume a largement échappé à la pandémie, n'enregistrant que 1.163 cas sur l'ensemble de la période, mais un cluster a récemment fait son apparition parmi la communauté chinoise expatriée, provoquant un pic de contaminations.

Les autorités sanitaires ont annoncé jeudi 39 nouveaux cas. Le virus semble se propager dans tout le pays, y compris à Sihanoukville, la grande ville portuaire du sud du Cambodge, connue pour ses casinos et ses investissements chinois.

Des réactions immédiates

Le parlement cambodgien a adopté la semaine dernière un projet de loi strict destiné à contenir les contaminations qui prévoit jusqu'à 20 ans de prison en cas de non-respect des consignes sanitaires. Le gouvernement a commencé les vaccinations le mois dernier grâce à un don de 600.000 doses du vaccin Sinovac du laboratoire chinois Sinopharm.

Le Cambodge a également reçu 324.000 autres doses de vaccins, celui d'AstraZeneca, dans le cadre du programme mondial Covax qui vise à offrir gratuitement la vaccination aux pays les plus pauvres. Le Cambodge prévoit de vacciner au moins 10 millions de ses 16 millions d'habitants.