L'air chinois de meilleure qualité depuis l'apparition du coronavirus

L'air chinois de meilleure qualité depuis l'apparition du coronavirus

La Chine a brûlé moins d'énergies fossiles en raison de l'épidémie de coronavirus. Tous les ans, les émissions de dioxyde d'azote (NO2) diminuent pendant les vacances qui suivent le Nouvel An chinois. La baisse a commencé plus tôt cette année. Elle s'est accélérée et a duré plus longtemps, rapporte l'Institut royal d'Aéronomie spatiale de Belgique mardi.

Les concentrations de NO2 au-dessus des villes de Wuhan et Nanjing étaient comparables à celles de 2018 quand les premiers cas de virus ont été signalés, fin 2019. La pollution au-dessus de Wuhan, épicentre de la propagation, chute déjà à partir de fin décembre. Elle redémarrait début février l'an dernier, mais reste basse plus d'un mois après les vacances chinoises cette année.

Depuis la mi-janvier, plusieurs villes chinoises sont en quarantaine en raison du virus covid-19. Le niveau de production est bas depuis des semaines dans plusieurs villes industrielles.

Le choix des lecteurs
  1. andre-hunter-vm2cwMEiUFA-unsplash

    Voici les trois signes astrologiques les plus méchants

  2. Belgaimage-43979963

    Pourquoi ce virus «zombie», découvert dans un lac gelé, fait craindre le pire à certains scientifiques?

  3. volodymyr-hryshchenko-OHaBZ99WPjE-unsplash

    Passera-t-on Noël masqués?

  4. manu-schwendener-zFEY4DP4h6c-unsplash

    Des scientifiques expliquent pourquoi il ne faut pas boire 2 litres d’eau par jour

  5. Belgaimage-53914516

    Faut-il couper son chauffage, le baisser ou maintenir une température minimum en cas d’absence?