La Thaïlande ferme certains de ses parcs naturels pour que la nature se régénère

La Thaïlande ferme certains de ses parcs naturels pour que la nature se régénère

L'une des conséquences directes de la crise du coronavirus a été l'effondrement du tourisme partout dans le monde. Si d'un point de vue économique, les répercussions ont été immenses et ont déclenché un cataclysme sans précédent, ce ralentissement a eu de nombreux impacts positifs sur la planète, dont nous vous avons parlé à plusieurs reprises.

Mais le déconfinement a permis la reprise de ce secteur et, avec lui, la fin d'un certain nombre de bénéfices sur l'environnement, puisque peu de pays ont changé leur façon de concevoir le tourisme. Toutefois, la Thaïlande semble vouloir faire un pas pour un tourisme plus vert et respectueux de la planète. Et pour cause, durant la crise, elle a vu revenir des espèces rares sur ses plages.

De nombreux parcs fermés

Désormais, elle a décidé de fermer plus de 100 parcs naturels pendant plusieurs mois par an, afin de laisser la nature respirer. "Cette mesure vise à laisser la nature se régénérer et donner le temps aux gardes-forestiers de s'occuper des parcs", a déclaré le ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement Varawut Silpa-archa, interrogé par Bloomberg à Bangkok.

Pourtant, le tourisme représente un cinquième du PIB de la Thaïlande, mais elle ne souhaite plus que cela soit au détriment de sa faune et de sa flore. Ainsi, Maya Bay, une plage paradisiaque de l'île Phi Phi Ley, que nous connaissons tous grâce au film "La Plage", qui a révélé Leonardo DiCaprio, sera fermée jusqu'à nouvel ordre. Le ministre explique que ses coraux pourraient mettre plus de 40 ans avant de retrouver leur forme initiale.