La pression sur les soins intensifs reste élevée

La pression sur les soins intensifs reste élevée

Sur les 1.992 lits de soins intensifs que compte notre pays, 933 sont occupés par un patient atteint de Covid-19, ce qui représente un taux d'occupation de 47%.

Lors du Comité de concertation de la semaine dernière, le Premier ministre Alexander De Croo a fait savoir que la situation des soins intensifs devait "s'améliorer durablement" avant qu'il ne soit question des assouplissements envisagés à partir du 8 mai.

Le Luxembourg en tête

En l'espace d'une semaine, la pression sur les unités de soins intensifs n'a baissé que de 1%. C'est dans la province de Luxembourg, où 60% des lits de soins intensifs sont occupés par des patients Covid, que la pression est la plus élevée.

La situation est également critique dans la province de Namur (57%), en région bruxelloise (56%), dans le Hainaut (55%) et en Flandre orientale (51%), où plus de la moitié des lits sont occupés par des patients des suites d'une infection au coronavirus.

Les soins intensifs sont les moins remplis dans la province de Limbourg, où 52 des 145 lits disponibles (36%) en soins intensifs sont occupés par des patients Covid. Dans les provinces du Brabant flamand (37%), du Brabant wallon (39%), de Liège (40%), de Flandre occidentale (41%) et d'Anvers (42%), moins de la moitié des lits sont occupés.